lundi 29 février 2016

Jour en trop

Vous en avez de trop, vous ? Moi je trouve que je n’en ai jamais assez. Une fois évacué le trop-plein, il reste toujours assez de temps pour se prendre le temps de se dire qu’on n’en a pas de trop, sans trop se prendre la tête.  Trop bien, non ?

Oui mais, jusqu’à combien est-ce assez ? Et à partir de combien est-ce trop ? Quelle est la limite à ne pas dépasser ? Quand c’est trop, c’est trop, évidemment. Mais je sens bien, là, que trop de trop tue le trop, et que vous en avez assez.
Heureusement, ce n'est que tous les quatre ans...
Afficher l'image d'origine

301/366

27 commentaires:

  1. T'as raison, trop de trop tue le trop !
    Alors arrête-toi, et au trot !

    ;o))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est en mars...j'arrête !
      ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Dis-donc, on se cultive, chez Célestine ! Je savais même pas que 2016 était une année bisexuelle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as raison, c'est bien ça qui m'a épuisée !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Qu'est ce qui t'a épuisée , l'année bessextuelle, bissextile ou bisexuelle?

      Supprimer
    3. Au fait, Saoul Fifre, dans la veine "slogans publicitaires" je m'attendais à un
      "Quand c'est trop c'est Tropico"...
      muaha !

      Supprimer
    4. Tiens, moi capitaine, tu as perdu la boussole marine ou le rhumb ? Bisou terrestre.

      Supprimer
    5. En fait c'est une expression bien française, ne te méprends pas...
      Toutes les explications ICI.
      Bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. Non, je ne me méprends pas chère Céleste! ce mot a tellement été usité ces derniers mois, qu'il s'est glissé dans mon subconscient comme un intrus. Mais en fait, je plaisantais.^^
      Bises

      Supprimer
    7. Je l'ai compris trop tard. Pardonne-moi.
      parfois on ne réfléchit pas. En même temps, j'apprends à ne plus avoir peur de certains mots, et à leur enlever leur charge négative. C'est difficile, mais on finit par y arriver.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    8. Je ne connaissais pas cette expression: "les deux mon capitaine", cela me rappelle une autre réponse à la question: "Vous êtes pour ou contre"? et la réponse était: "je ne suis ni pour ni contre, bien au contraire! ( va trouver la subtilité!)

      Supprimer
    9. C'est du Pierre Dac, ça, je crois... :-)))

      Supprimer
    10. Mais je n'ai rien à te pardonner. J'aime te taquiner parfois! ^^

      Supprimer
    11. Tu n'es pas le seul !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    12. "Ni pour ni contre, bien au contraire" est un aphorisme vaudois vieux comme la sagesse de ce petit pays...
      Ce qui au demeurant n'exclu pas que Pierre Dac ait pu l'utiliser lui aussi.
      Baci

      Supprimer
    13. Je veux mon neveu...
      mais je t'accorde la primeur, parce que tu le Vaud bien...
      baci anche
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Un jour de trop pour cette année ou trois jours de moins pour les trois autres années! Moi ce qui me turlupine, c'est cette infirmière terrifiée avec son thermomètre d'une grandeur titanesque dans sa main.A-t-elle confondu un thermo d'éléphant avec celui d'un canasson?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, je l'ai dit: quand c'est trop, c'est trop !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Ma p'tite fillotte aimait bien Trotro .. Est-ce un signe ?

    RépondreSupprimer
  5. Raymond! sors de ce corps.
    Célestine a certainement la carrure nécessaire, mais pas la corpulence adéquate.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais bien que c'est un de mes pères putatifs...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Je partage ton avis si bien tourné! J'ai bien rigolé! Trop de trop tue le trop!!! Bon là j'émets quelques réserves mais elles n'engagent que moi...:D :D :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as trop raison, et ton com c'est trop de la balle ! ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. "trop trop" ce n'est pas tropico ? :D

    RépondreSupprimer