mardi 1 mars 2016

Un compliment


Les compliments sont de délicieux petits bonbons qui adoucissent la gorge et font briller les yeux. Mais ils peuvent se révéler parfois remplis de poivre ou de moutarde. Quand ils ne sont pas carrément empoisonnés par de vils desseins. Ce sont les flatteries, les flagorneries qui ne sont prononcées que de manière intéressée.
J’ai appris à faire la distinction entre les deux, et mes petites antennes vibratiles me disent toujours s’ils viennent d’un cœur pur ou d’un esprit retors.
Aujourd’hui, un de ces compliments vrais s’est posé sur mon cœur avec la grâce d’une mésange. J’en ai eu l’âme toute épantelée.


302/366

39 commentaires:

  1. Mais j'ai encore rien dit !
    D'accord, ça aurait mérité, et encore mieux que ça, alors tu fais comme si parce que ce n'est pas une discipline où j'excelle...
    Ti voglio bene mia Passo Comune
    e baci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien tu te dévalorises...
      Moi je sais que tu fais partie de ceux qui savent toujours trouver la juste phrase pour émouvoir...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. IL parait qu'hier c'était la journée du compliment... Je l'ai lu et donc appris tardivement... et je me suis dis "Tiens j'ai accueilli ce matin ma collègue de bureau par un vrai compliment qui lui a fait vraiment plaisir"...
    Par contre je ne me souviens pas avoir reçu de compliments.

    J'aime faire des compliments spontanés et sincères.. Cela fait partie de ma manière d'être... Mais parfois celà embarrasse les personnes complimentées... Nous ne sommes plus habitués à être complimenté et nous ne savons plus recevoir... Quelle drôle d'humanité !

    Bises Madame la Fée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les compliments du matin sont des baumes, ils se posent sur les coeurs lourds et les rendent plus légers. Quoi de plus merveilleux que de voir un sourire éclairer un visage, le matin, en arrivant au boulot.
      C'est tellement plus encourageant pour se mettre à la tâche...
      Alors oui, quand cela vient du coeur, il ne faut pas hésiter.
      Savoir recevoir les compliments, c'est se mettre à l'écoute des coeurs qui battent.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Je connais ce que tu décris. Et ne trouves-tu pas qu'avec l'âge on apprend à les faire, ces compliments? Il m'arrive de dire soudainement à une amie qu'elle est si jolie aujourd'hui, ou "mais tu as toujours été tellement gentille, toi", sans songer à me retenir ou à scanner mes mots. Ca sort hop là et ça sent le frais comme le bon linge lavé du matin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait l'image qui me manquait: un parfum de linge frais...
      Et tu as raison, les gens se retiennent souvent de laisser parler leur spontanéité.
      De quoi ont-ils peur ? Sans doute de paraître intéressés, dans un monde où tout se monnaye. L'acte gratuit est toujours un peu suspect.
      Baci sorella
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Quand on a une haute idée des convenances des choses, l’élégance voudrait que chaque mot soit empreint de délicatesse. Dire de jolis mots à son amie, à son ami, parfois, est plus une expression de tendresse qu'un simple compliment.Chez les poètes, on dit, il n'y pas pire fausseté que de profaner la poésie qui est le langage des dieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais tourner le compliment dans son acception du XVII° siècle...
      mais les tiens ont l'air plus sincères que ceux d'un certain Trissotin...

      "Votre prudence est endormie,
      De traiter magnifiquement,
      Et de loger superbement
      Votre plus cruelle ennemie.

      Faites-la sortir, quoi qu’on die,
      De votre riche appartement,
      Où cette ingrate insolemment
      Attaque votre belle vie.


      Bises épanouies
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Un très beau poème que je n'ai jamais lu mais qui correspond à mon âme, car souvent ma prudence est endormie, je vois trop les choses avec le coeur que ne comprennent pas les trissotins.
      Bisous éclairés

      Supprimer
    3. C'est dans les femmes savantes, de Molière.
      Et je crois que celui-ci se moque en fait des trousseurs de compliments intéressés du genre de Trissotin.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. C’est avec tous ses raffinements, que la vie vaut la peine d’être vécue ! sinon elle ne serait qu’ennui et désolation si elle ne se limitait qu’aux jeux des galipettes. Les trousseurs confondent entre peindre un mur et peindre un tableau.

      Supprimer
    5. C'est bien vu, Bizak.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. Mais! mais! mais!
      On peut faire d'admirables fresques contre un mur :-D
      Accolade et Baci

      Supprimer
    7. @Blutch:Les trousseurs ne savent pas ce qu'est une fresque! Amitié

      Supprimer
    8. @Bizak
      Blutchiamo est un cousin de Michelangelo, tu vois, alors les fresques ça lui dit quelque chose...
      Il faut seulement vous mettre d'accord: il y a une grande différence entre peindre un mur, et peindre SUR un mur...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    9. Ah!bien dit,la Céleste, la nuance est de taille! et pour rester dans les compliments du jour et comme il y'a du soleil par ici, je t'offre cette ode à la gloire des fées:

      La fée du lac
      Oh ma lisse colombe aux plumages de soie
      Envoie-moi ton rire qui m’envahit et m’échoit
      Envoie-moi tes yeux de lune mon amie ma rose
      Pour fixer ton bleu profond de ton âme éclose
      Envoie-moi tes lèvres douces au goût du lys blanc
      Car mon cœur privé d’amour est tout brinquebalant
      Envoie-moi ton beau sourire du soleil levant
      Je t’offrirais un bain de jouvence extasiant
      Envoie-moi ton cœur soupirant, nymphe des lacs bleus
      Je saurais calmer ta soif dans l’oasis de Dieu

      Supprimer
    10. Ah voilà un joli compliment !
      J'aime beaucoup
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    11. @Céleste et Bizak
      Il faut bien faire parfois preuve d'un peu de mauvaise foi pour relancer le débat....
      Et puis, quelle différence entre un monochrome sur toile et la même chose appliquée sur un mur?...
      Ah oui, le prix du m2 :-)
      Accolade et baci

      Supprimer
    12. Toi, tu adores Soulages, non ? ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    13. J'ai parlé de Pierre Soulage dans mon billet:"j'ai pas besoin de forcer la porte du noir": http://www.bi-zakarium.blogspot.com/2013/02/jai-pas-besoin-de-forcer-la-porte-du_24.html#comment-form

      La personne de dos, à l'avant plan qui regarde un tableau s'est reconnu sur la photo et m'a fait un commentaire "Marine Mane", sur ce même billet, quelle coincidence. Et m'apprenait que c'était l'exposition à Pompidou. Bon sang: les murs ont des oreilles!!

      Supprimer
    14. Passer du compliment à la drague, pour parler des trousseurs et finir par soulages, il y a une sorte de continuité fortuite...
      Accolade et Baci

      Supprimer
    15. Rhôô je n'ose comprendre...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. J'ai toujours préféré les actes aux mots... Actes homos ? Trois tours de cour , J'y cours. ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Bon ? Aurais-tu changé ton fusil d'épaule?
      Pourtant je me suis laissé dire que tu aimais beaucoup trousser le compliment aux dames...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Tu le sais tes compliments me vont toujours droit au coeur, cher Boss.
      Mais je comprends que ta grande pudeur magnanime t'en empêche aujourd'hui.
      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Mmmm…
    :-)
    « Les meilleurs compliments sont toujours les plus courts. »
    Georges Lafenestre. Poète français disparu dans l’oubli, faute de compliments suffisants ou trop longs.

    J’ajoute pour la postérité ma maxime personnelle, donc j’espère retirer moults compliments et paroles élogieuses, dignes de mon rang.
    « Les compliments sont à la personne, ce que le zircon est au diamant, une tromperie déplorable. - Que les dieux nous préservent d'en recevoir ! »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ♥︎
      Je peux pas faire plus court.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Si si, c'est possible....
      "Merde, encore un compliment." :-D

      Supprimer
    3. Plus court qu'un petit coeur ?
      ♥︎

      Supprimer
    4. Wouais, mais ton petit coeur ne répondait pas au commentaire d'AlainX.
      J'en ai donc conclu que tu ne pouvais pas faire plus court que lui.
      Baci

      Supprimer
    5. Mon petit coeur était un compliment à lui tout seul.
      Et je répondais à la phrase : « Les meilleurs compliments sont toujours les plus courts. »
      Et pis d'abord t'en as eu un aussi de petit coeur, alors pouet pouet !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Tout comme toi, Célestine, j'aime les compliments sincères et spontanés, et dénués de toute attente ou intérêt.
    Bisous, la belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que j'apprécie chez toi, Françoise. (Et c'est un compliment)...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. La premiere et l'avant-dernière phrases de ton billet sont magnifiques, Celestine!
    C'est bien tes antennes! Elles permettent de prendre le bon, s'en s'emmêler dans les pièges... Précieuses antennes
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, petit sucre d'orge !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. Comme des bonbons, oui, c'est bien vrai. Mais avec l'expérience accumulée au fil des années, on renifle vite celui qui est un peu forcé. Bof !

    RépondreSupprimer
  11. J'ai dégusté ton texte telle une pastille délicieusement parfumée... merci Célestine !

    RépondreSupprimer