lundi 28 mars 2016

Action éclair

Afficher l'image d'origine
En buvant mon café j’aperçois soudain par la baie vitrée deux merles en pleine parade nuptiale. Le gazon est trempé de pluie. Le ciel a cette couleur indéfinissable des orages qui grondent. La merlette joue les indifférentes en se lissant les plumes. Ça fait un moment que je les observe. J’adore ça. Les deux mâles se toisent, leurs becs d’or luisant sauvagement sur le vert de la pelouse.

Ils ont une danse étrange, un combat d’influence. C’est réglé comme un ballet. Mais soudain, jaillissant de nulle part, un troisième individu vient arbitrer la lutte et emmène la merlette sans coup férir. Action éclair, on y est. Je suis soufflée. L’audace me souffle toujours.



329/366

31 commentaires:

  1. Cela me rappelle une petite anecdote, un enfant qui demandait à son père : Papa qu'est ce que la politique?: Le père lui répond, la politique, mon fils, c'est quand deux individus palabrent et palabrent sur un sujet et qu'un troisième passe et prend la mise et s'en va.
    Alors action éclair? oui! la politique savent s'en servir. Et les merles en savent quelque chose; Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une sorte d'homme providentiel alors ?
      Certains l'attendent toujours et sont prêts à voter pour le premier beau parleur qui passe.
      On l'a bien vu en 2007...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Un beau merle que ce Donald Trump qui a lessivé tout le monde sur la place pour emmener la merlette sans coup férir..et qui ne me fait pas rire, moi! ^^

      Supprimer
    3. Oui mais tout est question de vocabulaire et du sens que l'on donne au mot (private joke)

      Moi je parlais d'audace, un sentiment noble et "cyranien"..., un sentiment de courage plein de panache.
      Pas du toupet ou du culot de ce gros et répugnant arriviste.
      Les gens audacieux sont capables de prouesses, je les admire.
      Les gens culottés sont des gougnaffiers mal-élevés qui passent devant tout le monde dans la file d'attente.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Dans le cas de ton mignon texte, tu parlais d'un dandy merle qui sait ne pas trop perdre du temps dans les mélopées et roucoulement mais qui prend les choses comme un chevalier venant sauver sa belle dulcinée!!
      Ton texte sur la parade amoureuse vient à point nommé pour l'ouverture du printemps, et il est beau comme la lune enivrée.

      Supprimer
  2. Ben quoi, ce n'est pas parce que le régulier a loupé son train et qu'il est en retard que deux clampins peuvent comme ça lui souffler sa dulcinée....
    D'ailleurs, la merlette s'appelle Pénélope.
    Tanto Baci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que nenni. C'était une merlette célib'...
      baci caro
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. C'est parce qu'elle n'avait pas de bague que tu dis ça?

      Supprimer
  3. La chance (et la merlette) sourit aux audacieux ;-)?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certainement, il y a toujours une part de vérité dans la sagesse populaire.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Arrive un troisième larron
    Qui saisit maître Aliboron !

    Sa devise c'était : "j'ose".
    Il n'est point de citadelle qui soit imprenable ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vauban doit s'en retourner dans sa tombe... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Les deux premiers ont dû se dire : "Ho ben merle alors !".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me l'as ôté du bec !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. héhé! passez à l'acte quoi!bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien ne vaut l'action en somme... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Je les observe souvent dans mon jardin...
    Les merles sont des effrontés...!

    La morale de cette petite scène que tu nous relates joliment serait peut-être : "Pendant que vous vous disputez...que vous êtes absorbés dans vos querelles inutiles...la vie passe ...vous feriez mieux d'en profiter...d'ouvrir l'oeil..." :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, c'est exactement la morale que j'ai tiré de cette histoire...
      Les bagarres, les querelles, c'est une perte de temps...
      Bisous ma Licorne.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Belle photo en tout cas.
    C'est rigolo derrière tes carreaux il s'en passe des choses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on a un jardin, c'est un spectacle toujours renouvelé...
      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Tu as su capter l'action éclair du jour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu de la chance, surtout !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. Réponses
    1. Un vrai, avec beaucoup de panache !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Excellent! On s'y croirait! Il a du culot, quand même! L'autre fait tout le boulot et bzit, elle lui passe sous le nez:)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon père disait: Ce n'est pas toujours celui qui chauffe le four qui enfourne le pain héhé, la sagesse de c't homme là !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Faut jamais perdre de temps en palabre quand on drague ! Bien fait pour les deux matamores, il y a toujours plus malin ! Ils l'ont appris à leurs dépens et réfléchiront la prochaine fois ! Quoi ? Qui a parlé de cervelle d'oiseau ? :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, c'est très malin un merle, finalement ...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer