mercredi 23 mars 2016

Toucher


J'aime toucher les gens. J'aime les toucher par mes paroles, les émouvoir par mes écrits, mes histoires, mes émotions, j'aime lire cette belle lueur dans leurs regard, cette petite flamme de bienveillance et d'admiration.
Mais j'aime aussi les toucher physiquement. Je suis une tactile. Une attachée d'embrassade. C'est ma façon de montrer que je les aime. Parfois, rarement, je n'ose pas, quand quelqu'un m'impressionne, alors je le touche seulement du regard.  Je crois au pouvoir de l'énergie qui circule entre les êtres,  dans une poignée de mains, une pression amicale sur le bras, une tape sur l'épaule, une caresse sur la joue. J'ai l'intelligence un rien digitale, je sais, parfois ça interloque, ça peut gêner, le plus souvent les gens aiment bien. Je suis comme ça. 
Afficher l'image d'origine








324/366

41 commentaires:

  1. La douceur du toucher enveloppe notre âme de friselis comme une divine chaleur du soleil qui glisse sur notre peau charnelle et gourmande. J'aime le toucher d'une main comme un éclair qui pénètre mes sens d'une grande charge radieuse.
    Ah! Cupidon touché par Vénus, quelle décharge.
    Bise touchée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une décharge électrique ? ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. ah ! les filles, sans en avoir l’air, ça électrocute ! c’est joli

      Supprimer
    3. J'adore cette chanson...mais il faut dire que j'adore Souchon...

      Supprimer
  2. J'ai pas la poésie de Bizak pour exprimer si délicatement l'art de la caresse...
    J'ai cru comprendre que tu parles d'un toucher dans toutes les circonstances de la vie, là, je prends dans mes bras les gens que j'aime. Je les enveloppe dans mes paluches, je les enrobe pour mieux communiquer avec nos énergies subtiles. Je les serre sur mon coeur pour leur coller trois bises (voir même parfois di baci...)
    Lorsque je touche la main, ce n'est pas très bon signe... Disons que c'est le signe qu'il n'y a pas d'affect, une sorte de maintien à distance.

    @ Bizak
    Cupidon touché par Vénus, je veux bien, mais alors que penser d'Aphrodite touchée par les rosses (orthographe non garantie :-) )...

    Embrassades e baci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lorsque je touche la main, ce n'est pas très bon signe
      Tu n'as jamais ressenti ce bonheur subtil d'effleurer une main aimée, en attrapant tout à coup la même bouteille en même temps ? En sentant, au restaurant les mains se chercher du bout des doigts pour un contact aussi électrique que dans la chanson ci-dessus offerte en lien à Bizak ?
      Toucher une main peut-être la promesse secrète d'un éblouissement futur...
      ou simplement l'expression d'un sentiment pudique tout en retenue et en délicatesse...Alors, pas d'affect, toujours ? ;-)
      Baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Blutch:Je t’assure que tu pourrais faire mieux que moi et que quiconque. A condition que tu ne te dictes pas les mots, mais que tu les laisses venir t’envahir et se poser délicatement au gré du vent.
      Tu es un poète par ta grande sensibilité quand je lis tes mots, mais tu les alignes raides comme si tu les mets au garde-à- vous. Les mots aiment être enveloppés de caresses même s’ils sont parfois en colère. « Bien placés bien choisis, quelques mots font une poésie » (Raymond Queneau).
      Par exemple, pour ta première phrase de ton commentaire : « J'ai pas la poésie de Bizak pour exprimer si délicatement l'art de la caresse.. »
      Tu pouvais l’écrire : « Ah ! que j’aimerais, comme Bizak, exprimer si délicatement, avec caresse et art, ses mots poétiques. »
      Bon, c’est dit d’une manière un peu théâtral, mais la poésie se prête bien au théâtre, d’après Corneille

      Supprimer
    3. @ Célestine
      On ne parle pas d'un même touché de main...
      Dans la phrase que tu relèves, je parle de la civilité d'usage qui veut que toutes personnes plus ou moins bien éduquée serre la paluche de son interlocuteur au début et à la fin de l'entretien.
      Et toi tu me parles de caresses, d'enlacements de doigts en prélude (ou non) à d'autres caresses...
      Bien sûr que ce genre de touché de mains est de bonne augure...

      Baci e una carezza della mia anima per te

      @ Bizak
      Si je ne mets pas un peu d'ordre dans mes phrases, vous pourriez vous sentir perdu dans une forme de surréalisme hermétique, parce que tout va beaucoup trop vite pour pouvoir suivre naturellement une forme de pensée cohérente.
      Avec la poésie, je dois être comme Boby Lapointe avec la guitare...
      https://www.youtube.com/watch?v=R3DuHAWNxIY

      Accolade et Ciao mio amico

      Supprimer
    4. Je te taquinais, tu sais bien que c'est mon sport préféré, depuis que tu m'as appris à le faire sans m'inquiéter que tu ne m'aimes plus. Mais je prends, bien sûr, ta "caresse de l'âme"...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. Mais que me bayes-tu là ?
      Ce pourrait-il que tu sois parfois moqueuse, sarcastique et taquine ?
      Il va me falloir intégrer ça dans tes paramètres...
      C'est vrai aussi que nul ne sort indemne d'un marquage en Gémeaux :-)

      Supprimer
    6. Sarcastique, moi ? jamais...Mais moqueuse et taquine, oui. De plus en plus...Mais toujours gentille quand même.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    7. @Blutch: Tu confirmes que Boby la Pointe fait de la poésie à sa façon, il suffisait de bien placer, bien choisir, ses mots »
      Accolade et touché pour la taulière.

      Supprimer
    8. Euh...touché quoi d'abord ? j'ai des endroits chatouilleux ! ;-)

      Supprimer
    9. Touché, touché, re-touché par tout ce qui te touche et qui me touche!
      Bise, re-bise, tant que cela te touche, je t'en rajouterais.
      Quelle verve, j'ai ce matin ! on dirait que j'ai dormi à la belle étoile.

      Supprimer
    10. Moi si j'avais dormi à la belle étoile, on pourrait m'essorer comme un poireau bouilli ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    11. Alors, si je t'attrape un jour... enfin, une nuit, sous la belle étoile, je saurais comment te voir t'essorer à moins que je te confonde avec l'asperge blanche qui n'aime pas trop se faire essorer!^^

      Supprimer
    12. Ce que je voulais dire c'est que les nuits sont fraîches et surtout humide !
      Pour ce qui est de l'asperge, oui on me dit souvent que je suis une grande asperge hihi !

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    13. Tu as tellement tardé à répondre que j'ai failli pensé, que tu n'aimes pas les asperges; Eh! dis-donc, c'est quand même mieux que les poireaux!!

      Supprimer
  3. En lisant tes mots j'ai eu le réflexe de me dire "quelle chance d'être ainsi", moi j'ai été élevée dans le sens où le toucher était quasiment tabou !
    Je suis très sensible, par exemple, à la façon dont on me serre la main, je trouve que ça en dit long sur la personne, je déteste quand on me serre mollement la main, j'ai l'impression que la personne a un dégoût ou se force à ce geste.
    Je me souviens de la fois où j'étais au fond du trou (dans une dépression) et une personne m'a effleurée la joue (après des paroles bienveillantes) et j'ai commencé à remonter, cet instant précis est gravé en moi, il ne faut pas grand'chose parfois...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je me dis aussi que j'ai eu beaucoup de chance d'avoir eu ce cadeau de la vie.
      J'ai lu pas plus tard qu'hier que l'on se fâche statistiquement beaucoup moins avec une personne avec qui on est entré en contact physique...
      l'article est ICI.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. C'est pour cela qu'on dit: le courant passe! bon, électrique! mais trop de voltage quand même.

      Supprimer
  4. Je comprends pourquoi ton expérience de Biodanza t'a tant plu.

    Toucher avec subtilité, avec fougue, avec douceur, avec empathie, avec joie, avec légèreté, avec présence, avec les yeux, avec juste le bout des doigts, dans un enveloppant abrasso...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai adoré...entrer en contact avec des inconnus que j'ai certainement mieux appris à connaître en deux heures que certaines personnes ne le font en plusieurs années d'indifférence avec leurs voisins qu'ils croisent sans regarder dans le couloir de leur immeuble...
      mais pour cela, il faut accepter d'être touchée en retour, et ce n'est pas évident pour certains...
      Bisous ma Suzame
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Bisous Madame La Fée
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Si le piano comporte des touches ça n'est pas par hasard, en les effleurant on réveille une foule de sentiments.
    Belle journée à toi ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout chez les foules sentimentales, d'ailleurs.
      Baci caro mio
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. C'est vrai qu'on est heureux quand on arrive à toucher les gens par n'importe quel moyen et quand on voit du bonheur dans leurs yeux on est touché(e) aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'émotion est le plus sûr moyen de toucher les gens dans un premier temps. Ensuite, ou presqu'en même temps, on a envie d'entrer en contact...
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Célestine, prétentieuse que je suis; j'ai cru que ton billet me décrivait : tactile, sensible. Je veux prendre les gens que j'aime dans mes bras, dans la douceur vibrante qui ne s'exprime pas par des mots mais par des sensations. Pourquoi diable doit on rester pudique. Pourquoi lorsqu'on dit bonjour , ne serre t on qu'une main et non deux , pourquoi ne faisons nous pas comme au Népal : tendre un objet à deux mains, plutôt qu'une seule, pourquoi ne pas dire merci avec une main sur la poitrine. Tu es tactile et tu sais "toucher" les gens par tes mots, tes écrits, tes mains et tes accords sur la guitare etc....je n'ai que mes bras et mes mains pour les toucher au 1er degré et seul celui là me fait vibrer, les autres m'émeuvent et procurent des sensations différentes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non tu n'as pas que tes bras et tes mains, tu as aussi ton coeur, et tes mots et ta joie de vivre, et cela est énorme. Et procure des sensations physiques tout comme un effleurement de peau, même si ça ne remplace pas le contact. Et heureusement car comment ferions-nous en étant loin ? Un texto peut me renverser de ma chaise ou me faire des frissons dans le dos...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. On répète ce que l'on nous a appris enfant, mais on peut aussi avoir l'envie de changer, et ceci se produit parfois grâce à une (ou plusieurs) personnes que nous croisons sur notre chemin. J'ai encore un peu de mal avec le toucher, mais j'ai pourtant fait déjà d'énormes progrès ! et surtout, j'ai appris à apprécier ! :-)
    Bisous la belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais de te rencontrer...un jour, peut-être ?
      Juste pour que tu fasses encore plus de progrès !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. "Un jour tu verras
      On se rencontrera
      Quelque part, n'importe où
      Guidés par le hasard
      Nous nous regarderons
      Et nous nous sourirons..."
      Tu connais cette si belle chanson de Mouloudji, Célestine ?

      Oui, un jour, nous nous rencontrerons. :-)

      Supprimer
    3. Oh oui elle est magnifique et je suis toute émue, d'un coup...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Comme je suis une grosse feignasse, je mets ce lien, où je commente à 14h37: http://celestinetroussecotte.blogspot.fr/2015/09/des-mains-de-masseur.html
    Rien n'a changé, je suis toujours amateur de toucher et de massage, tant à recevoir qu'à donner, et toujours avec un pouïème de temps d'hésitation avant de commencer...
    Et la suite du com' devrait rappeler quelque chose à quelqu'un (message en forme de clin d'oeil aussi billin qu'amusé...) :o)))

    'fin moi... Jdirien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'écrivais ça en 2009 !
      « il faut que je touche, moi, que je sente, que je voie de visu, que j'entende, que je hume, que je tripote, que je caresse. On ne se refait pas! »
      Ben c'est vrai qu'on ne se refait pas...Même si on s'améliore, quand même, t'es d'accord ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. Je fais partie de ceux qui apprécient le contact tactile mais qui, parce qu'ils n'y ont pas été sensibilisé dans leur jeune âge, hésitent, doutent, lorsque celui-ci pourrait avoir lieu. En fait je ne m'autorise à toucher qu'après que l'autre m'ait "parlé" avec ce langage physique…

    Il en va un peu de même pour ce qui est des émotions verbalisées : ce langage-là est celui qui me "touche" le plus. Il est pour moi le meilleur vecteur de rencontre des âmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au niveau de la verbalisation des émotions, je crois que nous sommes en phase ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Cela me mettait très mal à l'aise, il y a peu, que les gens me touchent le bras ou la main, lorsqu'on discute. A présent je l'accepte. Je ne fais pas un bond d'un mètre lorsque cela arrive. Je le note mais je me dis que certaines personnes parlent ainsi, différemment de moi, toujours très à cheval sur les distances de sécurité :D
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi ça dépend vraiment...si je sens une réticence, je ne le fais pas...
      Il faut quand même que le courant passe.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer