mardi 8 mars 2016

Féminité

Je reste de longues minutes devant une photo de moi dans les bras de ma maman, je suis bouleversée.  Par le regard échangé. Comment vous dire ? C’est abstrait, complètement abstrait de se dire : « C'est moi, cette crevette ? » et en même temps je suis subjuguée par l’image de ma mère, sa beauté, la douceur qui se dégage de son geste enveloppant, de son sourire sans doute émerveillé de m’avoir mise au monde…Ma vie défile en une seconde…

Toute l’histoire de la féminité dans ce seul regard. C’est comme si elle m’avait transmis ce jour-là le bonheur de devenir mère. Beau symbole en ce 8 mars. 
C'est d'ailleurs un 8 mars que, trente ans plus tard,  j'ai eu ma fille... Bon anniversaire, ma chérie.¸¸.•*¨*• ☆



309/366


65 commentaires:

  1. Bon Anniversaire à ta fille. La vie est incroyable parfois... Cette photo est très belle, très parlante !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Eva.
      Un précieux souvenir...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Je pourrai donc dire que je t'ai vue sans ta frange... Ton grand front "d'intello" n'a pas besoin d'être si pudique :-)

    Je trouve que c'est dramatique de devoir dédier un jour de l'année aux droits de la femme. Ceux-ci n'étant en rien antinomiques avec les droits des hommes, je ne comprends pas cet esprit réducteur.

    Ti bacio Cara

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais c'est parce que toi, tu as une ouverture d'esprit que des millions de tes congénères n'ont pas vraiment de par le monde...Ceux-là ont besoin qu'on marque le clou de temps en temps...
      Ouf! j'ai mal au front de réfléchir comme ça.
      Un jour si tu es très sage, je te raconterai l'histoire de ma frange.
      Baci caro
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Aïe! Comme le Sage n'est qu'un Fou qui a trouvé plus fou que lui, le mystère risque de perdurer... :-D
      Baci sulla fronte

      Supprimer
    3. Tant pis, tu sauras pas ... :-P
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. En quelques lignes tu parles de deux mères et deux filles, dont toi qui t'inscris dans les deux rôles. Trois générations de femmes par toi reliées.

    Mais je vois aussi que la consigne de Raymond t'a fait associer féminité et maternité. Ce qui, en ce 8 mars, pourrait presque surprendre un féministe ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Féminité...laisse moi réfléchir : c'est bien ce qui concerne les femmes ? je n'ai fait que parler de trois femmes.
      Et en réalité, il se trouve que j'ai simplement associé maternité à féminité... Tu saisis la subtile nuance ?
      On peut être femme sans être mère.
      On ne peut pas être mère sans être femme.
      Bises féministes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Oui, tu as *simplement* (on pourrait presque dire "évidemment") associé maternité à féminité.

      Disons que le symbole de la maternité (aussi belle soit-elle) pour le 8 mars pourrait restreindre la portée de cette journée consacrée aux droits des femmes, qui, bien que toutes filles, n'en sont pas pour autant toutes mères...

      Mais je ne veux pas te titiller d'avantage ;)

      Bises féministes itou

      Supprimer
    3. Oui parce que là je trouve que tu me titilles un peu beaucoup... :-/
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. C'est tout simplement beau comme association ..... Je t'envoie un baiser !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout recommence, rien ne s'arrête..
      Belle image. ];-D

      Supprimer
    2. @Lauriza
      Une association qui ma semblé évidente, mais il est vrai que mon ami Pierre aime bien me titiller et me pousser dans mes retranchements...
      Je sais néanmoins que la féminité peut s'exprimer de plusieurs manières...Pour ma part, la maternité a été la façon la plus extraordinaire de me sentir femme.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    3. @Andiamo
      Elle m'émeut beaucoup, quand je pense à tout ce que ma mère a enduré ces derniers temps...
      Baci caro mio
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Le 8 mars une journée que je ne peux oublier.....C'est l'anniversaire de ma femme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon anniversaire alors à cette chérie, avec un peu de retard...
      Quand ma fille est née, il y a...vingt-six ans, une copine féministe est venue me voir à la maternité, je n'oublierai jamais le sketch qu'elle m'a fait : Tu te rends compte ! mais c'est merveilleux, ta fille est née le jour de la femme, c'est un symbole, c'est formidable ! " Elle en tremblait, je la vois encore ! hihi !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Je constate que, de toute évidence, la beauté est un caractère dominant dans votre lignée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es un gros amour, Boss.
      Chez nous, c'est vrai, les défauts sont cachés...^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Cachés parce que tout petits...

      Supprimer
    3. ^^J'ai pourtant de la place dans ma grande carcasse d'asperge...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Objection, votre honneur ! Le contenant n'est pas toujours en proportion du contenu, y a qu'à voir mon porte-feuille :o)

      Supprimer
    5. Je m'incline devant cette avalanche d'arguments contondants !
      Très belle journée à toi mon boss
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Quel beau billet! Plein de grâce!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Presque un tableau, une "Maternité" au sens pictural...Thème éternel...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Solidarité ichtyenne avec ta fille, moi c'est aujourd'hui ! Tenez une chanson gaie, belle et cynique (si si c'est possible) en illustration :

    https://www.youtube.com/watch?v=5FnEezgv9Wg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! mon petit poisson...je suis cernée par les poissons dans mon entourage, pas moins de six anniversaires et tous les hommes de ma vie ont été poisson, incroyable, non ?
      Tu es né le même jour que notre ami Blutch...
      Très bel anniversaire mon ami.Du fond du coeur.
      ____________000000______000000______________
      __________0000000000__0000000000______________
      ________00000000000000000000000000_____________
      _______0000000000000000000000000000____________
      _______0000000000000000000000000000____________
      ________00000000000000000000000000_____________
      _________000000000000000000000000______________
      ___________00000000000000000000________________
      _____________0000000000000000__________________
      _______________000000000000____________________
      _________________00000000______________________
      ___________________0000________________________
      ____________________00_________________________

      Supprimer
    2. PS: moi, pas de risque qu'on m'attrape à la mouche, avec mes cornes de bélier...
      A la bouche, peut être...muahaha !

      Supprimer
    3. @ SF
      La chanson est si nique en effet. C'est même, pour la femme, l'art de se faire niquer sans être touchée... Sont cons les humains de croire qu'un être peut leur appartenir, et après on dira que l'esclavage est aboli.

      Tu le partages, le coeur gros comme ça de Célestine...?
      Je déserte une dizaine alors que tu y entres. Preuve, s'il t'en fallait une, que ce n'est pas létal.
      Baci à la taulière

      Supprimer
    4. Blutchy Saouf entre dans la carrière quand son aîné n'y est plus alors ? ;-)
      Bien sûr qu'il le partage le coeur, hein Saouf ?
      Comme disent les Chinois, plus on est de fou, moins y a de riz ...
      ____________000000______000000______________
      __________0000000000__0000000000______________
      ________00000000000000000000000000_____________
      _______0000000000000000000000000000____________
      _______0000000000000000000000000000____________
      ________00000000000000000000000000_____________
      _________000000000000000000000000______________
      ___________00000000000000000000________________
      _____________0000000000000000__________________
      _______________000000000000____________________
      _________________00000000______________________
      ___________________0000________________________
      ____________________00_________________________

      Supprimer
    5. Ah! comme je vois des cœurs passés en filigrane sans pouvoir en mettre un sous la main!

      Supprimer
    6. Je vais de ce pas m’enivrer de vers chez La Licorne, car paraît-il la Céleste, a laissé des traces de son coeur attendri.

      Supprimer
    7. Mais voyons ce n'est pas ton anniversaire, Bizak...Mais celui de Saoul Fifre et de Blutchiamo mes fidèles amis sont nés le même jour...
      Ton tour viendra, ces choses-là arrivent toujours trop vite quand on voudrait retenir le temps...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    8. Merci d'avoir commenté chez la Licorne.
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    9. Non je sais , d'ailleurs je leur souhaite un bel anniversaire tous deux, gentiment!

      Supprimer
  9. on ne connaissait pas ce côté là de toi. C'est fait et merci pour le lien. Cette photo est sublime !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci les bestioles, je suis très touchée !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. Ce qu'il y'a d'attendrissant, c'est ce regard épanoui et empreint d'une douceur et de tendresse dans la félicité d'une mère, radieuse de tenir jalousement son enfant dans ses bras si bienveillants. Il faut dire que la photo en noir et blanc est seyante pour dégager cette atmosphère de sérénité.
    Bon anniversaire à ta chérie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui cette photo est très belle et très émouvante. L'oeil du photographe (mon père) compte aussi énormément. Il faut beaucoup d'amour pour capter ce moment unique de la rencontre de deux regards...
      C'est sans doute cela qui m'émeut le plus. J'ai été un bébé très choyé.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Rien à dire. Je regarde. Je ne suis qu'un homme. Je ne suis qu'un père. Félicitations ma Miss W., daughter and mother and woman. Je t'embrasse trois fois, mais trois fois tous les jours de l'année. ATTB.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es un homme et un père. Et c'est aussi important, ne te dévalue pas, cher ami.
      Trois fois tous les jours de l'année ?
      Mille quatre vingt dix huit bisous ! wouau
      attb
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. ben alors je découvre ton autre blog! surprise et contente

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, pourtant le lien est sur mon blog principal depuis le début !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. Je vais répéter ce que les précédents lecteurs ont dit, mais je trouve cette photo sublime et très touchante. Ton père faisait aussi de la photo ? Chez moi, j'ai deux boîtes à chaussures pleines de photos en noir et blanc, mon père en a fait une quantité impressionnante, de lui et de sa belle, ma mère. Ensuite se sont rajoutées des photos de ma soeur, de mon frère, de moi... Quels beaux souvenirs toutes ces photos...
    Gros bisous, Célestine, merci pour ce partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mon père n'était pas photographe, il possédait une espèce d'appareil cubique que je n'ai plus jamais vu ailleurs. Et il faisait des photos, quand il était en permission, beaucoup de photos, puis il repartait en Algérie...Et ma mère tremblait pour lui.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Mon père n'était pas photographe mais il aimait beaucoup faire des photos. C'était l'une de ses passions.
      Joyeux anniversaire à ta fille qui est très belle aussi. :-)

      Supprimer
    3. Merci Chère Françoise je suis comblée...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Il me semble que tu ressembles à ta maman, est-ce que je me trompe ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense oui...mais je ressemble aussi beaucoup à mon père... ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Magnifique photo, très touchante.
    Il y a quelque chose de magique et de très très fort dans le regard d'un nouveau-né.
    Mon plus beau souvenir restera toujours le moment où j'ai croisé celui de ma fille, quelques minutes après sa naissance. Il y avait tant de profondeur dans ces yeux qui venaient de s'ouvrir sur le monde...

    Mais je laisse parler Christian Bobin, qui le dit mieux que moi :

    Je pourrais parler nuit et jour avec un bébé :
    Quelqu’un arrive qui est absolument indemne des fausses vérités et des habitudes.
    Les bébés ont quelque chose qui est comme fondé en sagesse, tels des ‘Bouddhas’.
    Ils nous donnent des nouvelles d’une étoile très lointaine et cette nouvelle n’est pas encore ralentie par les mots.
    Les bébés s’autorisent aussi à fixer, ce que nous ne nous permettons pas.
    On croit que la naissance est finie, mais non : leur regard continue d’avancer sans ralentir sa vitesse.
    Si on regarde cet étrange absolu qu’est un bébé, on voit qu’il est presque heurté par le langage convenu que nous employons pour lui parler.
    On voit une lueur d’incongruité dans son regard quand on lui dit des petits mots bêtes.
    Cela produit la même impression que si, devant un sage au visage aussi vieux qu’une carapace de tortue, on se mettait à dire des choses sans intérêt.
    Les bébés sont des métaphysiciens absolus, et c’est une misère que de ne leur accorder qu’une admiration conventionnelle.
    C’est une insulte faite à la pénétration très fine de ces sages.
    Je suis fasciné par le visage des nouveau-nés, mais en même temps je n’arrive pas à les atteindre.
    Cet espace de vingt centimètres qu’il y a entre mon visage et le leur est infranchissable, comme la distance entre une étoile et la planète Terre.
    Il est très difficile de soutenir leur regard, car dedans le faux naturel n’existe pas.
    Leur regard vient du bout du monde et va au bout du monde, et nous sommes pris dans le court-circuit.
    Tout leur corps est rassemblé comme une pensée dans leur tête qui est elle-même résumée dans les yeux…
    Le bébé a un grand étonnement de tout ce qui vient vers lui.
    Il est ravi par le jeu d’un feuillage comme par une fête milliardaire.
    Il laisse volontiers venir le rire.
    Quand un tout-petit rit, c’est toute sa personne qui est secoué comme un grelot.
    Son regard pétille, comme si on avait versé dans ses yeux une minuscule coupe de champagne.
     
    ~ Christian Bobin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup Christian Bobin, comme tu peux l'imaginer, et je ne connaissais pas ce texte. Tellement touchant et bien dit...
      Merci beaucoup chère Licorne
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Si tu retournes chez La Licorne, ce soir on va sablé le champagne, vive tous les bébés et toutes les mères

      Supprimer
    3. J'en viens !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Bon anniversaire à ta fille. C'était aussi l'anniversaire de notre soeur aînée. Il n'y a donc que ce jour-là que les fées se penchent sur les berceaux ? Mais non, je vois ton minois et cette scène pleine de tendresse. Je suis soulagée d'apprendre que nous avons aussi nos chances ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui bien sûr que toute femme est un peu une fée, pour ses enfants, pour son mari, pour ses amis...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. J'adore le regard de nouveaux nés qui semble dire "t'es qui toi ?" ;-)
    Bon anniversaire (en retard) à ta fille ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il ne faut pas sous-estimer la lucidité des nouveaux-nés, qui ont un regard de vieux sage...

      Supprimer
  18. Qu'elle est belle cette photo et ta maman aussi ! C'est magnifique ces premiers mois de la vie de notre enfant, quand on se sent encore relié à lui bien que le cordon soit coupé...il ne l'est pas tout à fait ! Et ta fille a eu le bon goût de naître un 8 mars ! Alors avec du retard un bon anniversaire à elle ! Et j'espère que ton sèche-cheveux fonctionnera pour ce week-end, que tu ne ressembles pas à la Fée Carabosse !!! :) Quant au trac c'est une bonne maladie paraît-il, mais n'en profite pas pour descendre une bouteille de champagne avant de monter sur scène, parce que là si tu oublies les paroles de la 3ème strophe d'Apollinaire, ce ne sera pas le fait de ta mémoire !!! Bises ma céleste amie et je croise les doigts pour ce week-end qui va être riche en émotions ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai un petit moment dans mon week-end de folie, pour m'adonner à mon sport préféré: le blog !
      Alors je te dis en avant première que ça s'est super bien passé, et que les peurs se sont évanouies devant ce public tout conquis à ma cause. Que c'était bon !
      Merci ma copine pour ton soutien.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. La puissance d'une photo peut être redoutable. Certaines vous projètent dans le passé, vous inspirent des pensées plus ou moins philosophiques, vous inondent de nostalgie, d'autres vous plongent dans la rêverie, vous poursuivent et vous fascinent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je me laisse souvent imprégner par cette force : c'est étonnant, mais ja source d'inspiration est aussi forte pour moi qu'une musique, ou une odeur.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. C'est drôle, j'ai aussi une fille née le 8 mars. Je ne savais pas qu'on avait cela en commun.
    J'ai la même émotion quand je regarde une photo de maman avec moi.
    Tu es l'aînée?
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Es-tu l'Ambre que je connais ?
      Tu reviens ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Quelque chose me dit que c'est une petite Ambre pur sucre :-)
      Baci et Bisous à Ambre.

      Supprimer
  21. Magnifique échange entre cette jolie maman, ta maman, et son bébé, toi, Célestine... photo très émouvante, je le conçois... et donc, par conséquence, avec un peu de retard, un heureux anniversaire à ton fille, ce qui doit évoquer chez toi encore de merveilleux souvenirs !
    poissons, poissons... je suis poisson aussi.. d'un 22 février !! toujours la tête dans le Cosmos, mais les pieds bien sur terre avec mon ascendant capricorne comme maman, et comme ma fille Faby...
    Tu vois, je suis venue ici... "en cent mots"... merci Célestine...
    Agréable dimanche?.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sans point d'interrogation, c'est une erreur de frappe.. mais un point, c'est tout... bisou.

      Supprimer