samedi 5 mars 2016

Pensée parasite

Mon cerveau est empli en permanence de pensées…Alors, dans cet amoncellement, dans ce fatras digne d’un galetas encombré jusqu’à la lucarne de tout un bric à brac hétéroclite d’objets plus ou moins précieux, plus ou moins dérisoires, distinguer les pensées utiles et les pensées parasites, voilà qui revient à chercher une anguille dans une meute de chiens…

C’est pourtant ce que je m’efforce régulièrement de faire. Un tri salutaire. Un petit coup de ménage dans mon galetas. En passant le plumeau, aujourd’hui, j’ai compris que c’est le trac, qui me parasite, depuis que je sais que je vais chanter en public la semaine prochaine.


306/366

24 commentaires:

  1. Je dirais que les pensées utiles ce sont celles qui te font du bien, qui te mettent en joie, qui te font "avancer"…

    Quant au trac, bien compréhensible, imagine un peu le plaisir que tu vas ressentir lorsque tu chanteras devant un public enchanté. Penses à ta satisfaction à venir d'avoir eu cette audace et d'en être récompensée par des sourires et des yeux pétillants.

    Bises de fan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel bonheur d'avoir un fan, le matin au réveil !
      Voilà une pensée que je rangerai dans les "très utiles" (à mon bien-être)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Oh! Génial! Ben, oui! Le trac parasite! Mais il prouve aussi ta conscience et l'exigence par rapport à ta performance! Il disparaîtra une fois en action, mais tu le sais déjà;)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le sais, bien sûr, mais mon deuxième cerveau (celui que l'on a dans le ventre) ne le sait pas encore, lui, et il se tord...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Les cigales chantent en public... Mais bien cachées, en mimétisme avec la nature, on ne les voit pas;
    , on les entend seulement, te cacher serait bien dommage ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui prouve que je ne suis pas une cigale...Ben non, je suis un papillon, tu sais bien...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Une anguille dans une meute de chiens, quelle belle expression! Le trac est aussi naturel que le poisson est dans l'eau. Tu penses déjà au trac avant que le trac n'arrive le jour J ,tel est le vrai parasitage. Je vais te donner une idée: Ne pense pas à demain, mais à aujourd'hui pour affiner ton art et laisse à demain le reste quand il sera présent. Tu aurais alors quelques secondes à bien inspirer-expirer et en avant la musique.
    Bise antiparasitage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh! ben,dis-donc quelle synchronicité!

      Supprimer
    2. j'aime bien détourner les expressions réelles...Je jouais à ça avec mes élèves, ils adoraient.
      Il y a aussi mon célèbre "quand les moules auront des gants"...
      J'essaie de ne penser qu'à l'instant présent...mais ça ne marche pas à tous les coups.
      Pour la synchro, ça t'étonne encore ? ;-) moi aussi !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    3. La synchronicité de Jung a encore frappé, mes petits scarabées ! Et personne ne te demande où et quand ce concert mémorable assurément va se passer ? Quels goujats ;-)

      Supprimer
    4. Ce sera un apéro-poésie dans le cadre du "Printemps des poètes"
      La "musicienne" c'est moi...tu comprends que ça me mette la pression !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. En général on a moins de pression à l’extérieur que chez soi devant son public!

      Supprimer
    6. Je vais me raccrocher à cette parole de sagesse.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    7. Bigre, à un chouia près tu prestatais à l'international...

      Lorsque je m'étais retrouvé face à un public ayant payé sa place, c'était dans ma ville... La pression était urbi et orbi, puis je me suis dit qu'il n'y avait rien de grave puisque aucun spectateur n'était armé...
      Théâtre et chanson, j'ai tâté des deux pour savoir que je ne suis pas fait pour être sous les lumières.
      Toi, tu vas aimer, alors trois fois merde
      e tanto baci.

      Supprimer
    8. Grazie mille caro
      Ce sera une toute petite prestation, j'ai eu beaucoup plus de public au loto de l'école... mais bon, ce n'est pas tout à fait la même chose de chanter et de faire un discours de bienvenue^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Rien d'étonnant à ce que tu sois invitée en pays qu'a talents ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Je viens d'aller voir le lien indiqué (joli nom que elui de l'association bulle de carpes"
    et que vas tu chanter Miss Prawn (rapport à ta coiffure du poste précédent) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais chanter des poèmes mis en chanson au XX° siècle
      Léo Ferré, Barbara, Yves Montand, Brassens etc...

      Supprimer
  7. Quand le trac arrive, respire profondément pendant quelques minutes. Efficacité garantie !

    RépondreSupprimer
  8. ah le trac ! Cette chose immonde qui te fait battre le coeur à 100 à l'heure, qui te fait les mains moites et les pieds "poites" (ajoute une de mes copines !), qui te bloque les jambes et débloque tes viscères au moment où tu ne le voudrais pour rien au monde...je connais. C'est celui que je vis chaque fois que j'entre dans la cancha au moment du tournoi de pelote annuel. Les années ont passé et j'arrive à le contrôler. Mieux, j'arrive à en faire quelque chose de positif. Il faut se concentrer, oublier les gens qui sont autour et faire ce que l'on doit faire comme si notre vie en dépendait ! Et au bout d'un moment, ne plus penser qu'au plaisir que l'on éprouve. Et comme par miracle, tout va bien ! Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Daniel, MarieJo
      Merci pour vos sages conseils ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Alors tu vas aller te balader à Elne, Célestine ? Tu vas chanter, accompagnée de ta guitare ? C'est super chouette ! Entre nous, je comprends que tu aies le trac, mais tu verras que celui-ci s'estompera bien vite une fois que tu auras commencé. (sourire) Bisous.

    RépondreSupprimer