jeudi 3 mars 2016

Raconté en statistiques


Raymond je me rebiffe. Je n'aime pas tous ces nombres froids des statistiques...Je ne suis pas une femme politique inquiète des derniers sondages. Je ne calcule pas mes journées en pourcentages. Comme si l'on pouvait me mettre en chiffres ...
Tu n'y penses pas ...
Je me refuse à décortiquer ma journée sur un histogramme ou un camembert. Et puis je t'ai déjà dit mille huit cent fois que quand on aime on ne compte pas. Explique moi comment je vais mettre en équation beaucoup de musique, de la lecture, un bon repas, un peu de soleil brillant et des giboulées froides, quelques larmes de joie et une grande d'émotion. 


304/366

33 commentaires:

  1. Et toc !

    Non mais ce Raymond pour qui se prend-il ?
    Mille sourires

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a pensé à tous les goûts...
      Même ceux des amoureux des chiffres...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. beaucoup de musique, de la lecture, un bon repas, un peu de soleil brillant et des giboulées froides, quelques larmes de joie et une grande d'émotion.

    Une journée bien remplie ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La routine habituelle, quoi...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Une journée bien remplie... à 100% mon raymond !

    Sinon, plus facile, il y avait : "295/366 ? J'ai fait 80,60% du job " ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'aurais pu...
      Ah oui, quand même...déjà ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Et pourtant....Toi qui aime Brassens !
    Le plus grand statisticien de tous les temps !

    Quatre vingt quinze fois sur cent,
    la femme s'...."


    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prétentieux ce Brassens qui se réserve 5% de réussite (ou d'escompte). Ici, c'est 100%. Sans rire. Et du coup elles tentent leur chance ailleurs, aïe, heurts. Sans mots dire.

      Supprimer
    2. @Alain

      Pas pensé...
      Pas en forme hier soir...sans doute l'émotion avait été un peu trop forte...
      ;-)

      Supprimer
    3. @Rapha

      Vous appuyez-vous sur un large panel représentatif ? ;-)

      Supprimer
    4. Je pense que la vie n'est pas une question de statistique et que Brassens étant un poète et chanteur, a su dire bien les choses sur la prétention des hommes en général qui se prennent pour le sexe fort et qui considère la femme le sexe faible, statistiquement parlant biensûr

      Supprimer
    5. Je crois que Brassens avait compris beaucoup de choses...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Arrête de pleurnicher, Raymond se moque bien de tes larmes. Tu t'en es bien sortie quand même de ce petit challenge. Trois petits tours et hop...
    Je viens de marcher au bord du gave, mon podomètre me dit que j'ai accompli 94% de mon objectif du jour. Je l'avais fixé à 9000 pas par jour. Je n'en ai fait que : 8463. Mais la journée n'est pas finie ! :D Bises. Bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas Raymond qui m'a fait pleurer, je te rassure...ou pas ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Les statistiques ne m'ont pas inspirée non plus. J'aime pas les statistiques. ;-)
    Bisous, Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aurais dû le faire à l'humour, mais hier soir ça venait pas...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. On ne choisit pas son humeur du jour, ou du soir, il faut composer avec. :-)

      Supprimer
    3. C'est bien vrai...et j'ai appris à laisser couler les vagues-à-l'âme sans chercher à les empêcher...
      Ils s'en vont plus vite ainsi
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Vu mon retard au plateau, et vu ma présence aux cents mots presque d'une manière appliquée, je considère que statistiquement parlant, je suis au dessus de la moyenne admise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es tout excusé, cher lecteur qui fait souvent exploser mes statistiques... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ce qui n'est pas le record de Jdissa, même si quand il apparaît il est omniprésent et toujours matinal. Il battrait les records des lève-tôt!

      Supprimer
    3. Et Blutchy, où il se cache ?
      ^^

      Supprimer
    4. Il a peur des statistiques peut être!

      Supprimer
    5. Blutchy me semble faire partie de ces gens qui n'ont pas peur de grand chose... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Statistiquement parlant, je me suis absenté 2 jours pour résoudre 7 choses sur les 10 que j'aurais du faire. Pour cela, j'ai du avaler 700 km avec une cheville foulée et un œdème osseux (à l'autre pied, histoire de pouvoir boiter des deux pieds à la fois...)
    Donc statistiquement parlant:
    - j'ai résolu 70% de ce que je devais faire
    - j'ai donc du parcourir en moyenne 100 km par objet traité au lieu des 70 qui auraient pu suffire.
    Pour ce qui est de la proportionnalité entre les choses (agréables) que je n'ai pas pu réaliser et la plus désagréable (que je n'ai pas, non plus, pu effectuer), en tenant compte du taux de frustration de ma petite soeur à avoir été abandonnée de façon aussi cavalière, il me manque une donnée pour compléter l'équation: Quel est l'âge du capitaine?

    J'aurais pu aussi prendre un autre paramètre de statistique:
    Sachant que je fais en moyenne 3 commentaires par jour sur les blogs de Célestine et que ça fait autant de fois que je lui envoie des baci (molto,tanto ou mille), dans combien de temps pourra-t-on voir ses molaires sans qu'elle ouvre la bouche...
    milioni de baci (histoire d'accélérer le processus :-D)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 7 sur 10 c'est une bonne note.
      700 km estropié des deux pieds, par contre, ça mérite le bâton et le bonnet d'âne !
      Pour le capitaine, je te prierai de ne pas prononcer ce mot ici, eu égard à notre ami Bizak pour qui ça fait à peu près le même effet que le mot corde dans un théâtre ou lapin sur un bateau, ou de porter du vert sur un plateau télé...quoique le mot bateau se rapprochant dangereusement du capitaine, il faut l'éviter aussi.
      Sinon, ton dernier paragraphe est dégoûtant. (enfin surtout la phrase sur les molaires... ^^
      milioni di milioni di bacini
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Pour le bâton, je veux bien celui de pèlerin. Avec la neige que j'ai ramassé? Le bonnet aurait pu rendre service...
      Pour le choix du voyage, quand on n'a pas d'échappatoire.....

      Pour ce qui est du choix du paramètre manquant, je peux aisément me contenter de la couleur des yeux de l'institutrice....

      Pour ce qui est de ta dernière remarque, c'est le métier de statisticien qui est dégoûtant, puisque c'est menteur.
      Pour ne pas y passer la nuit, Mille baci ;-)

      Supprimer
  9. Réponses
    1. De temps en temps, je me permets de renâcler aux consignes...C'est bon pour le teint !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. Voilà qui est bien dit! Les consignes ne sont pas toujours poétiques...
    Bisous chère fee!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai un vrai problème avec les chiffres : je les adore tant qu'il s'agit de résoudre des énigmes mathématiques, mais je les trouve vraiment moches dans un texte littéraire...
      J'i longtemps saoulé mes élèves avec ça : pas de chiffres dans vos rédactions !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer