samedi 30 janvier 2016

Oublié de

Oublier de ? 
Quoi ! 
Oublier quoi ?
Vous savez quoi ? 
Non...
surtout pas...
Je voudrais vous le dire…
N’oubliez pas. 
Je vous en conjure 
moi qui ai vu 
passer ce corbeau noir et plein de fiel 
qui obscurcit le ciel 
de son vol fatidique, 
moi qui me suis sentie frôlée comme jamais 
par son aile frémissante et sarcastique, 
qui ai senti 
son souffle rauque 
et son cri silencieux 
emplir d’effroi mes oreilles.
 Je n'ai pas oublié. 
Alors...
N'oubliez pas.
N’oubliez pas
surtout 
de 
vivre.



Afficher l'image d'origine


271/366

22 commentaires:

  1. T'inquiètes, on va s'y employer avec grand entrain !
    Elle est chouette, la fripounette de la photo !

    Bizzzàtous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui elle correspond bien à mon moi intérieur...Tu vois que mon âge mental n'est pas bien élevé... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Avec les "poppies" semés au vent d'un ciel menaçant, tu vas te faire choper ta photo par les mecs d'In Flanders Fields !
    Mais comme dit Jdissa, t'inquiète ! et même, on compte sur toi pour nous y aider.
    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas le poème ni l'extraordinaire histoire qui va avec.
      In Flanders Fields est devenu un musée j'aimerais bien le visiter la prochaine fois que je vais en Belgique...
      Bisous mon boss, merci d'agrandir ma culture générale.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Oh! quel bonheur de lire ce matin un si joli hymne à la vie et c'est notre Céleste qui nous en répand la joie. Je ne peux résister à répondre à ton souffle:

    Contre vents et marées
    Et même si ferré
    L’on me verrait gai
    Et vivre à jamais
    Sur mes ailes ployées
    Tant de rêves ancrés
    Immuables et purs
    Nous comblent j’en suis sûr
    Et que vivent les muses !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un ravissante et belle image de la vie que cet enfant au firmament du bien-être et de l'enchantement.

      Supprimer
    2. Tant de rêves ancrés
      Immuables et purs...

      Comme c'est bien dit...Et comme c'est tout à fait ce que je ressens...
      Merci Bizak pour toujours mettre des mots de poète(s) sur ma vie
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    3. Avec ton joli nom qui m’est bien ancré et immuable, je laisse mon esprit vagabonder au gré de tes neuf lettres d’or.
      Bise

      Supprimer
    4. Ooooh ! Sur un billet appelé "oublié de" j'ai oublié de voir que c'était un acrostiche...
      Quelle cloche je suis !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. Je n'y crois pas, il n'y a rien qui cloche si on est distrait, sinon on se retrouverait tous en haut d'un clocher à guetter les vaches!
      Bise

      Supprimer
  4. Oublié de vivre ? Si ça ne dépendait que de moi ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens d'une chanson de Johnny Halliday que je t'ai entendu chanter avec ta belle voix grave...
      Je ne voudrais pas oublier de vivre.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Compte sur moi pour ne pas oublier de vivre et de penser à le rappeler aux autres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui je compte sur toi ma Prudence, parce que je sais qu'on peut compter sur toi.
      Bisous belle blonde
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Pas de souci, je n'oublierai pas cela...

    RépondreSupprimer
  7. Oublié de vivre?
    Ce sera bien la dernière chose que je ferai...
    Baci Ragazza

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé j'aime ta réponse à la Pierre Dac...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Quelle chute!
    Parfois on perd de vue l'essentiel! Ne jamais oublier...
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les autres, quand ils sont bienveillants, nous servent alors de balise au bord du chemin...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Ne pas oublier de vivre ? Oh non, je ne l'oublie pas, Célestine ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en doute pas, mon âmie.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer