dimanche 17 janvier 2016

Film dont vous êtes le héros



Le film dont je suis l’héroïne ? Mais c’est ma vie, tout simplement. Un scénario indécis, un script gribouillé à la hâte, beaucoup d’improvisation, et une bonne dose d’aléas dans le tournage, voilà qui tient du miracle si l’histoire se tient droite et signifie quelque chose au final...Heureusement on ne postule pas pour un quelconque oscar… Tour à tour, Grand Fleuve Tranquille ou Guerre des Etoiles, Autant en emporte le Vent, les Désaxés ou la Belle au Bois Dormant…Ça tient parfois du mélo, ou du western, du grand roman d’amour épique ou du documentaire animalier. 
L’essentiel, c’est que je la trouve belle comme elle est !

258/366

40 commentaires:

  1. Si on pouvait mettre sa vie sur écran, on verrait que le monde est un théatre (où un cinéma )où chacun joue le rôle principal.
    Bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est d'ailleurs très bien développé dans le livre "le cinquième accord toltèque, que je te conseille.
      Nous tenons le rôle principal de notre film, et nous ne sommes que des seconds couteaux dans le film des autres...Cela permet de ne pas se formaliser quand les répliques entendues nous paraissent incompréhensibles.
      Malheureusement on réagit souvent de manière épidermique, en oubliant la sagesse toltèque.
      Mais sans cela, nous ne serions pas vraiment humains, n'est-ce pas ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Rien n'est plus humain que notre doute !

      Supprimer
    3. Il y a pourtant des gens qui ne doutent de rien...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Qui ne se doutent de rien plutôt! hi!hi!

      Supprimer
  2. Ma vie n'a été qu'une côte difficile, heureusement maintenant je suis dans la descente ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semblait aussi, que tu avais de beaux mollets bien musqués ...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Trouver sa vie belle! C'est si précieux! J'avoue que perso, ça dépend des jours :D
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Idem pour moi. C'était une remarque globale...
      Dans l'ensemble, ça va pas trop mal, hein...On va dire que ce pourrait être bien pire !
      Bisous chère Luciole
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Moi j'ai l'impression que ma vie se compose de plusieurs films dont le héros( en l'occurrence moi)a tenu à chaque fois des rôles différents. D'ailleurs si je fais un retour en arrière, j'ai la sensation que ce n'est plus moi qui ai joué dans ces films. Le temps a du passer et me transformer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est un peu ça...mais je ne regrette aucun des rôles que j'ai joués.
      Je n'aime pas avoir des regrets...
      Bises Daniel
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. En préalable, il faudrait définir ce qu'est un héros?
    Ensuite, il faudrait que l'envie me prenne d'occuper la première place, ce qui demande beaucoup d'énergie au vu de la concurrence...
    Enfin, les risques sont grands de rater la catégorie des "Héros" et d'échoir dans celle des "Zéros", qui comme chacun peut le constater ne diverge de la première que par la grâce d'une liaison phonique qui serait mal-t-appropriée dans le premier cas...
    Et là, tout à crac, je t'en ai mis pour 127 mots. Y a un peu plus, est-ce que je laisse?
    Ti bacio forte

    En conclusion, je ne suis pas certain d'avoir envier de me pencher plus avant sur cette problématique, au risque de devoir y répondre de façon inadéquate pour la renommée de ma gloire future...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec le codicille de ma gloire tuée dans l'oeuf, tu en as pour 160 mots sans cette remarque, ça fera des restes pour demain.
      Molto baci

      Supprimer
    2. Mais pour moi tu es un héros des temps moderne, dans la plus pure tradition de la chevalerie chevaleresque, un chevalier de la Belle Verte, un pourfendeur de ploutocrates, un chantre des femmes et de l'amour libre, un défenseur de la tradition humaniste audiardaise, dacoise et desprosgienne, un paladin de la bonne chaire, un don qui shoote au sang chaud qui pense...
      ^^

      Supprimer
    3. Un panégyrique à la mesure de ton mérite mon cher Blutch, surtout pour un don qui shoote au sang chaud qui pense.

      Supprimer
    4. Nan! je tu es plus!
      Va y avoir un commentaire bizakien sur notre prétendue complicité, alors même que nous sommes innocents (de tout ce qu'on n'a pas fait))
      Un Don qui shoote.... Là, tu écris une nouvelle page de l'histoire des jeux de mots. Toutes les notations du Gault et Millau de l'humour peuvent être déclassées pour te laisser accéder, seule, au 20/20.
      Baci

      Supprimer
    5. MDR
      Bizac a été plus vite en raison de son comm plus court...
      Baci et accolade

      Supprimer
    6. Les mots chez moi sont fluides quand ils savent chez qui ils atterrissent, ils me reviennent transformés et me disent: Nous sommes chez nous, chez ceux qui savent être magnanimes et accueillants sans tambour ni trompette. Merci Blutch, mais 20/20, je ne m'y aventure pas, c'est trop pour ma carapace.

      Supprimer
    7. Bizak, tu es un prince des nuées, un maharadjah de la poésie française, un troubadour des sables brillants et des étoiles du sud, un oasien magnifique et tu mérites un 20 sur 20.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    8. @ Céleste et Bizak
      Et si c'est Céleste qui le dit....
      Nous devons nous résoudre au constat inéluctable et objectif que nous sommes excellentissimes :-D
      Accolade et baci

      Supprimer
    9. Aie ! aie ! Comment vais-je faire maintenant qu'on me colle un 20/20 qui va me poursuivre à chaque coin de rue mal éclairé où pullulent les fantômes qui vont me court-circuiter à chaque faux-pas- je prendrais bien des amulettes pour toute éventualité. Merci Célestine et merci Blutch

      Supprimer
    10. @Blutch: je crois bien qu'il faut bien se rendre à l'évidence! On n'y peut rien si nous sommes excellentissimes.

      Supprimer
    11. Oui je crois que l'on peut dire ça...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    12. Sachons rester modestes mais ne nous enlevons pas la moitié de nos mérites. Nous sommes exceptionnels soit, mais nous le cultivons chaque jour à la sueur de nos neurones...

      Supprimer
    13. Je confirme ! C'est un emploi à plein temps...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    14. La virtuosité ne s'acquiert qu'au prix d'un effort constant ;-)

      Supprimer
    15. Il y a quand même un petit don à la base...

      Supprimer
    16. Comme disait (dans l'esprit à défaut de la lettre) je ne sais plus qui, mais c'est peut-être Louis Jouvet:
      Le génie, c'est 5% de don et 95% de travail.

      En plus qu'en matière de théâtre, il n'a pas précisé de qui venait le don :-D

      Supprimer
    17. Il y en a même un autre qui disait :
      "Sans technique un don n'est rien qu'une sale manie"...
      ^^

      Supprimer
    18. Et c'est là que les bloguins se bloguirent, puisque la technique est une affaire de sueur...

      Supprimer
  6. Franchement, il y a de l'abus je me suis fait sucré mon dernier commentaire philosophico-fleuvien, alors que je l'ai vu, l'espace d'un instant, trônant en pôle position dans la liste de droite...
    Céleste, t'as plus qu'à endosser ta tenue de spéléo pour aller fouiller dans les tréfonds de Blogger...
    Baci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai retrouvé dans un cul de basse fosse...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. je le savais que Blogger est hanté par la fée Carabosse. Parce que faut dire les choses telles qu'elles le sont: Il n'y a qu'elle pour vouloir jeter le mauvais sort sur mes commentaires... cette jalouse!
      Baci di stella per la fata Celestina

      Supprimer
    3. Heureusement, Carabosse a eu peur de ma baguette magique !
      Et elle est allée se planquer dans un recoin de blogger en se grattant la verrue (mauvais signe...)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Continue de la trouver belle mon héroïne brune... bisous de Prudence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je vais essayer, belle blonde !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Voilà une jolie description du film de ta vie, Célestine. :-)
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es indulgente !
      Merci ma belle amie
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Le problème, c'est qu'avant de nous engager, le réalisateur ne nous a pas fait lire le synopsis... Mais c'est peut-être mieux ainsi ? Aurions-nous accepté de jouer si nous avions eu connaissance du dénouement ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison ! C'est mieux ainsi...On apprend le dénouement quand on est engagé jusqu'au cou et lié par contrat...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer