samedi 2 janvier 2016

Bleu

J’ai l’âme un peu bleue ce soir. La Montagne Noire me manque. Ses sortilèges, ses sapins sombres lançant leurs bras vers la brume. Ses petits chemins sinueux, ses clochers octogonaux, ses ardoises grises. Ses fontaines mystérieuses. Ses portes massives. J’en arrivais presque à croire que le temps s’était arrêté.

J’ai plus que l’âme bleue, en fait, et ça n'a rien à voir avec le Minervois. 
En fait, j’ai un bleu à l’âme. Nuance. Vous savez, ce genre de petite chose qui arrive sans y prendre garde en vous cognant incidemment contre un angle de table basse. C’est le soir, quand vous vous déshabillez, que vous apercevez sur votre cuisse un hématome de la taille de la Savoie.


243/366

31 commentaires:

  1. Je vois où se situe ton bleu à l'âme... Un nuage peut avoir des angles aussi rudes que ceux d'une commode...
    Il faut admettre que même les plus grands hommes ont aussi des travers un peu rugueux. Je n'en suis moi-même pas exempt, puisque je rote et je pète sans honte... Alors le citoyen lambda peut aussi revendiquer le droit de se perdre dans un dogme fut-il (et futile)religieux.
    Ton éclectisme attire des énergies parfois contraires pouvant provoquer des éclairs.
    C'est utile les éclairs pour voir sa route les nuits sans lune... ;-)
    Ti bacio forte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai juste l'impression d'avoir pris un gros paquet de mer dans la tronche, tu sais, tu nageotes tranquillement entre deux eaux, béatement bercée par le clapotis des vagues, et soudain, l'une d'entre elles, inattendue, te flanque une claque et tu bois la tasse.
      Mais ça passera. Tout passe toujours.
      C'est beau ta dernière phrase sur les éclairs...
      Molto baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Eh, not'Cel, faut pas se laisser emmerder par les cons !
      Y'a pas des stages pour apprendre à laisser pousser les dents ?

      C'est vrai, quoi ! ...'fin moi... Jdirien !

      Supprimer
  2. J'espère qu'aujourd'hui, tu vois la vie en rose...
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Eva, cela va beaucoup mieux...
      Ce genre de vague-à-l'âme ne dure jamais bien longtemps chez les gens un peu cyclothymique comme moi...il faut dire que je me soigne, je combat ce penchant à coup de lectures nourrissantes et de rencontres importantes qui me font prendre conscience qu'il y a des techniques pour ne pas se laisser submerger par le blues. Il faut juste l'accepter comme une vague.
      Bisous chère Eva
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. "Tu as l'âme un peu bleue. La montagne noire te manque", dis-tu mais pose-toi, ferme les yeux, ... tu es sur ces chemins sinueux. Tu entends les cloches au loin. L'odeur des pin t'enivre... Rêve, plane ...
    "Personne ne peux t'enlever tes rêves" me confie souvent une amie chère.
    Bisous tendresses

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, il est certain que le rêve est une excellent thérapie, et la force du mental est telle que l'on peut se transporter où l'on veut sans bouger de chez soi...
      Elle est bien, cette amie chère, j'aimerais la connaître... ^_^
      Bisous célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. J'ai deux grands flacons d'huile de massage à l'arnica, mais vu l'endroit de ton bleu savoyard, faudra que tu masses toi-même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bon ? pourquoi ? Tu n'arrives plus à te baisser ? ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ouais, ça coince en L3-L4 :o)

      Supprimer
    3. Si je comprends bien, c'est moi qui vais devoir te faire le massage à l'arnica ?
      ^^

      Supprimer
  5. Si un jour tu te réveilles toute bleue, c'est sans doute que le fantôme de PEYO sera passé par là ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette, je pourrai enfin me connecter en Blue Touffe ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Rhôôô, Mademoiselle Célestine !...
      ;oDDD

      Supprimer
    3. Après la teuf... La touffe ];-D

      Supprimer
  6. Pour dire à ton âme de cesser ses turpitudes, je te dédie, la Céleste ces petits vers du matin :
    « J’ai un bleu sur ma peau comme une estampille de ma mémoire
    J’ai l’âme bleue comme le ciel embrumé sans reflet et sans moire
    Mais qu’il pleuve où qu’il vente je sais que la nuit est passagère
    Quand les coquelicots dans un matin joyeux se ruèrent
    Pour délivrer le printemps plein de sève et bourgeonnant
    Qui répandra du bonheur dans le cœur des anges et des fées »
    Bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces coquelicots du matin me font rougir comme une crête de coq !
      Le printemps semble si proche...mais il faut passer l'hiver !
      C'est très joli, une estampille de ma mémoire. Très joli oui.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. C'est vrai Célestine tout passe toujours.
    Toute notre vie est cyclique
    La nuit, le jour.
    La lune.
    Les vagues.
    La marée basse, haute...
    Yin Yang...
    Mais il faut de la pluie et du soleil pour voir l'arc en ciel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es la sagesse, Soleille !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Ami(e), si tu te sens la tête un peu lourde, le cœur un peu gros parce que la fête est terminée. Si tu te sens un peu mal, avec du bleu, ou simplement du vague à l'âme. Ami(e), enfile un de ces beaux pulls bien chaud, deux si tu veux, mais que ton corps en dessous soit libre et bien à l'aise. Installe toi là, sur le fauteuil de paille, au coin du feu qui s'éteignait et que tu viens de ranimer d'une bûche. Regarde-le reprendre. Laisse danser les flammes. Tu peux même fermer un peu les yeux. Tu sens la chaleur qui te gagne et un léger sommeil qui vient. Laisse-toi aller. Tu peux même essayer de te souvenir de l'été, du soleil, d'un corps libre de toute entrave. Ton corps lui doucement se souvient. Alors sous les pulls entassés il se prend lui même à rêver. Il se sent libre. Comme une douceur qui le parcourt. Une main qui le caresse, un souffle d'air frais qui l'effleure.
    Ça va mieux ? Maintenant dort...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouaou, c'est très beau, monsieur Jacques.
      Je vous dirai si ça a marché ce soir, avant de m'endormir...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Wiki me dit qu'en Savoie on trouve : du bleu de Sainte Foy, du bleu de Termignon, du bleu du mont Cenis....
    mais du bleu de Célestine ? nada !
    Merci pour cette évasion du lundi matin Célestine ;-) Bisesssss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était juste en référence à un de mes jeux de mots vaseux : un hématome de Savoie... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. Coucou Célestine ;-)
    joli ce jeu de mot que je n'avais pas vu à la première lecture ;-)

    Note perso : toujours venir chez Célestine après le premier café (donc réveillée) : pour aujourd'hui fait ;-)

    RépondreSupprimer
  11. Non! J'ai rien vu!! Pas assez réveillée! Je repasserai, à moins qu'une bonne âme m'explique...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ma pauvre Emilie...
      j'ai oublié de repasser, moi.
      le jeu de mot c'était un hématome de la taille de la Savoie...Un hématome de Savoie en quelque sorte...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Je ris, c'est Émilie qui me fait rire ! :D J'ai bien fait de lire les commentaires jusqu'au dernier ! Comme dans le fromage, c'est toujours de la dernière bouchée qu'on se souvient ! :D

    RépondreSupprimer