dimanche 1 novembre 2015

La terre

Je l’ai foulée, aujourd’hui. Gaïa, notre Terre nourricière. J’ai marché, seule, libre, en essayant de faire corps avec le paysage. Le sol venait vers moi à travers la semelle de mes chaussures. Chaque caillou devenait moi. Je devenais chaque caillou. La brise est entrée dans mes veines. Et l’odeur de l’humus, le flamboiement des feuillages. Le soleil irradiait au creux de mon ventre.

Quelle sensation remarquable et étonnante que de mêler ses atomes à ceux de l’air, de la vigne, et des lézards des murailles. Que d’oublier simplement son ego, pour se fondre dans le décor. J’ai marché longtemps. J’ai aimé être une terrienne, à ce moment précis.


181/366



Photos moi

34 commentaires:

  1. Tandis que nous promenions le chien au parc des trois fontaines ce matin, mon épouse me faisait remarquer que le soleil chauffait encore bien. Je lui ai répondu que cette bombe H n'avait pour l'instant aucune raison d'arrêter ses travaux de fusion nucléaire. Elle n'a pas eu l'air de goûter la poésie de ma réponse :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle n'a pas de poésie, moi je goûte à sa juste valeur !
      Ben t'étais où, mon Boss ? T'a raté plein de trucs...dont une prestation musicale exceptionnelle...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ouais, j'ai entendu. J'ai même écouté. Une question m'est venue à l'esprit (et tu sais quel esprit tordu je puis avoir) : "Quel son pourrait bien produire une guitare si elle était munie d'un chevalet comme celui de la trompette marine ?"
      Mais je me suis rendu compte de l'inanité de la chose : ce chevalet à un seul point de fixation et dont l'autre bout bat sur la caisse de l'instrument ne fonctionne que parce qu'il n'y a qu'une corde et qu'elle est frottée. Je me suis donc abstenu :o)

      Supprimer
  2. En effet Célestine, nous l'avons foulée ensemble, notre terre Nourricière, réceptives à ce qu'elle nous propose, chaque jour ! :) Bise de reconnaissance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans mes bras, chère terrienne !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. C'est ce qu'on appelle communier avec l'esprit de la nature. Si tu étais arbre, je te verrais comme chêne : symbole de majesté, de générosité , de fidélité et d’élévation. A lui seul il est une alchimie des quatre éléments de la vie: eau, air, terre, feu. Bise verte!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon signe celte est l'érable : ça ressemble un peu au chêne, non ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ben tu sais le chêne.... lorsque tu as lu La Fontaine et Brassens, même en dehors des chemins forestiers son destin n'est pas des meilleurs...
      Pour ma part je te choisirais le Ginkgo Biloba comme arbre totem. C'est le seul être vivant à avoir survécu à la bombe d'Hiroshima, alors puisse-t-il te donner la même vigueur et longévité.
      Ti bacio

      Supprimer
    3. Et puis surtout il a des feuiles en forme de papillon, et j'aime beaucoup les papillons....
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Ah, oui, mince, j'ai oublié un "L" à feuille ! Vous avez l'oeil !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. Un jour sur un blog d'une amie, on parlait justement de quel arbre on voudrait être et j'avais dit :Si j'étais un arbre, je serais un cèdre et je me taillerais en crayon géant pour écrire mes souvenirs qui sont grands, grands!
      Si j'étais un arbre, je serais un chêne et je me taillerais en pirogue pour aller loin, loin!
      Si j'étais un arbre, je serais un peuplier et j'appellerais les amoureux à venir s'etendre sous mon ombre, pour s'aimer, s'aimer!
      Et comme l'a dit un jour Victor Hugo:
      Arbres de la forêt, vous connaissez mon âme!
      Un nuage, un oiseau, m'occupent tout un jour
      La contemplation m'emplit le coeur d'amour.

      Supprimer
    6. On a tous un arbre, un banc ou une rue
      Où l'on a bercé nos rêves
      On a tous un banc, un arbre, une rue
      Une enfance trop brève.
      Séverine, eurovision 1971
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    7. Où l'on voit qu'elle fait des progrès, notre hôtesse: j'ai vu passer un mot dont je sais qu'il aurait auparavant déclenché des torrents de larmes, et voilà qu'elle ne le remarque même pas !
      Bravoo !

      Supprimer
    8. Tu as raison, je ne l'avais pas vu passer.
      Des torrents de larmes, faut pas exagérer non plus...Au plus, ça m'aurait fait disons, tiquer...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    9. On peut savoir de quoi vous parlez, au moins pour éviter ce mot qui peut déclencher des torrents de larmes, la prochaine pose de nos maux, pardon de nos mots!!

      Supprimer
    10. C'est le mot "communier" qui avait pour moi une connotation religieuse un peu désagréable.
      Mais pas de quoi verser des torrents de larmes...mais Jdissa est un garçon un peu excessif...
      Je sais que tu as employé ce mot dans un sens très positif (communier avec l'esprit de la nature)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    11. Et Célestine experte en litote.... Un peu dans mon genre à mes moments perdus quoi :-D
      Jdissa un peu excessif... un exalté incontrôlable oui ! T'as vu comme il fume la moquette? Tu peux lui tauper une taf, c'est du garanti pur jus.
      Un Français qui s'expatrie au bout du monde et qui occupe ses loisirs à chanter des chansons anglaises, c'est pas normal, peut pas chanter les bars d'Adélaïde comme tous les expatriés non!

      Pour les ceusses qui savent pas:
      https://www.youtube.com/watch?v=Nm2Te7fZbUc

      good kiss .... rhemm (c'est qu'il serait contagieux le gaillard) grossi baci

      Supprimer
    12. Pas mal la chanson !
      Pour tes propos sur Jdissa, je te laisse l'entière responsabilité...
      Mais faudrait pas que ça devienne trop électrique par ici, mes beaux amis...
      Sinon la taulière elle va s'asseoir sur sa pierre et pleurer comme un oignon.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    13. Oh! moi j'aime bien mes oignons mais pas les larmes, Jdissa pour moi!!

      Supprimer
    14. Merci Blutch d'exhumer le génial et nécessaire Debronckart mais à ne pas renouveler trop souvent car on finirait par se demander où est passée cette gauche là qui nous faisait réfléchir, qui vendait des disques et qui nous réchauffait d'espoir.

      Supprimer
    15. Il y a aussi "la Ballade des gens qui sont nés quelque part" ...
      Je ne connaissais pas Debronckart, c'est vrai que réfléchir semble être un mot un peu oublié en cette époque d'inepties télévisuelles...La gauche caviar s'en accommode.
      Il nous reste Arte...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    16. Le fil conducteur de la gauche caviar peut se résumer ainsi:
      "C'est en développant le crétinisme des autres que l'on devient génial".
      En fait, ils ont trop bien intégré l'aphorisme de Talleyrand:
      "Quand je me regarde, je me fais peur et quand je me compare, je me rassure"
      Et ils ont adapté le système à leur (bas) niveau...

      Debronckart est encore un de ces types partis trop tôt (même âge que Brel et Dimai). Purée, c'est pas que je sois nostalgique de ma jeunesse, mais elle est où la relève?
      Qui pour remplacer François Béranger, les 4 grands, Debronckart, Barbara, Dimai, et j'en passe et pas des moins bons parce que ça me foutrait le tournis de faire une liste exhaustive...
      Saoul-Fifre, "cette gauche là" est dans nos piles de disques, elle ne demande qu'à sortir au hasard d'une citation, d'un commentaire. Depuis aujourd'hui au moins une personne de plus connait Debronckart et rien que pour ça, ça valait le coup d'égratigner un peu Jdissa.
      Baci à tous ceux qui en veulent

      Supprimer
    17. Je me sens sauvée, d'un coup !
      'reusement que vous êtes là, Saoul-Fifre et toi, pour parfaire ma culture humaniste.
      Je suis un peu trop retée bloquée sur les classiques...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Faire corps avec la terre pour se sentir vivant ! Et si tu deviens un cailloux, je vais faire plus attention en marchant... bisous doux ma brune

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi hi ! J'essaierai de ne pas entrer dans ta chaussure... :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. j'aurais aimé plonger un moment dans la nature colorée
    Hélas, une obligation de famille...;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mot "obligation" ne devrait jamais être accolé au mot famille...
      Mais cela fait partie des douces contradictions de l'humanité...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. L'harmonie... Les photos sont très belles!
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime ce mot "harmonie"
      Et la nature est une source de rejouissement harmonieux.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. J'aurais aimé ce dimanche 1er novembre fouler la terre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends...
      Perso, les cimetières, je préfère y aller quand il n'y a plus personne...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Wahou c'est beau par chez toi.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est beau. Le ciel avait une transparence merveilleuse.

      Supprimer