lundi 19 octobre 2015

L'ombre de...

Afficher l'image d'origine
Devant la maison est un vieux platane qui commence à attraper ses soixante-dix printemps (septante si je veux me mettre bien avec mes amis Belges). Sa ramure est extraordinaire. Il s’est épanoui en largeur, en magnificence, alors que tant de ses congénères montent en graine comme des poireaux, ou bien sont tellement taillés que leurs branches ressemblent à des moignons.
Sous le platane, aux beaux jours, les voitures se disputent pour être à l’ombre de son feuillage généreux. Mais bizarrement, depuis quelque temps, plus personne ne se bat pour se mettre à l’ombre : il faut dire que les étourneaux qui s’y rassemblent ont une manière bien à eux de dissuader les automobilistes, si vous saisissez ma subtile allusion…



167/366 

30 commentaires:

  1. D'un autre côté on arrive à une saison où l'on favoriserait un petit coup de chalumeau sur le toit de sa tire, histoire de casser le cru de la nuit.£
    Ti abbraccio

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ? Tu dégommes les merdes d'oiseaux au chalumeau ?
      Tu as des méthodes expéditives dis donc !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. ah ça "décore" les voitures les étourneaux? comme les pigeons?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voui, tout pareil ! Et d'un coup, la Citroën "Picasso" prend tout son sens ... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Garé sous le platane vénérable,, la radio me diffusait un disque de Richard Cofiente ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé...Ah moins que ce ne sois un vieux tube de Jacques Détron ou Francis Cacabrel...

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ouais... Ben on est tombé bien bas sur ce blog, tsss !
      Quand je pense qu'il y a encore quelques mois ce genre de blagues t'aurait atterrée de la part de tes CE2 !
      Ma pôv' dame, tout fout l'camp ! ;o))

      ...'fin moi... Jdirien...

      Supprimer
    3. Ouais je sais, je suis tombée très bas...
      Pipi, caca...bouh ! pas bien !
      Et pis d'abord j'avais des CM2.
      :-P
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. L'école où j'ai fait mes débuts scolaires était entourée de platanes grands comme les géants cosmiques, il me peine de les re voir de temps à autres coiffer. Jusqu’à aujourd'hui j'aime encore déambuler le long de l'école rien que pour les revoir tels des gardiens éternels de ces lieux. Sans l'ombre d'un doute j'y retournerais encore et encore. Merci de parler de mon cher platane; Bise platanique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a plus d'arbres dans les cours d'école...Des fois que ces pauvres mignons se prendraient un arbre dans la tête...Un arbre qui traverserait la cour sans regarder !
      Bisous mon Bizak.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. C'est peut-être aussi que les platanes sont atteints d'une maladie incurable, qu'ils meurent sur pied et finissent pas tomber sans même avoir la décence de dire où...
      Bacione

      Supprimer
    3. Oui, mais non. Parce qu'il pourrait y avoir d'autres arbres. Mais on a décrété une bonne fois que les arbres étaient dangereux pour les enfants.
      Adieu les marronniers de mon enfance, ou les catalpas chers à Andiamo... Vive le béton et le goudron.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. C'est bien connu que le béton est d'un contact fortuit beaucoup plus agréable que le bois d'arbre....
      Baci

      Supprimer
  5. Merci pour le septante ;-) !
    Ceci dit, les fientes d'étourneaux sont bien plus faciles à nettoyer que les taches de sève de platane :-( .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exact, une vraie galère dans un cas comme dans l'autre !
      gros becs
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Ma petite saxo garée devant la maison bordée d'arbres a le chic aussi pour ramasser ce genre de cadeau merdeux tombé du ciel! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les étournaux n'ont pas l'âme musicienne, sûrement...
      Bisous mart
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. (rire) On a bien compris, Célestine, on a bien compris ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans blague ? Vous êtes trop forts, mes lecteurs !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Ben tiens !

    :o)))))

    Tout est dit...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il manque un "ben tiens " de l'autre côté ...
      je dis ça, je dis rien...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. bonsoir Célestine, à l'ombre du platane vous viennent de belles pensées qui ressemblent aux douceurs du printemps histoire d’alléger un peu l'automne naissant. Beau billet bien illustré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci cher ami ! j'aime beaucoup cet arbre.
      Il est comme un personnage tutélaire important de la maison.
      Un protecteur...
      Bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Merci Céleste, je t'ai renvoyé ton mail avec le Bon de commande . Merci beaucoup !!!

      Supprimer
    3. Merci Céleste, je t'ai renvoyé ton mail avec le Bon de commande . Merci beaucoup !!!

      Supprimer
  10. Comme quoi la nature fait bien les choses!
    Bises

    RépondreSupprimer
  11. Dis Célestoche, avec ton septante pour te mettre dans les bons papiers des Belges qui te fréquentent, c'est bien beau, mais alors le Suisse compte pour du beurre... :-)
    Baci

    RépondreSupprimer