mercredi 21 octobre 2015

Attention particulière, deuxième...

Afficher l'image d'origineJ’ai particulièrement fait attention, aujourd'hui,  à ne pas me laisser submerger par les mots. Ou par l’absence de mots. Mais, malgré tout, j’ai tangué comme une coquille de noix.
Vous savez combien les mots sont cruels parfois. Ils disent le contraire de ce que l’on pense. Dès qu’ils sortent, ils sont comme ces chevaux fous qui partent en tous sens, le naseau écumant et la bave aux lèvres. Je ne sais plus les arrêter. Je sais alors que mes petites ailes ne pourront rien contre leur force, et que je serai balayée tel un brin de paille au vent.

L’absence de mots est pire encore. On reste là, comme un mouchoir pâle, à attendre un signe qui ne vient pas.

170/366

50 commentaires:

  1. L'absence de mots, la page blanche, m'ont toujours fait peur. Ces 100 mots, c'est un peu un défi pour moi, car en principe, j'écris sur le coup d'une émotion, de quelque chose qui me tient à coeur. J'ai essayé en plusieurs fois d'aller à un atelier d'écriture, mais j'ai arrêté, car je n'ai jamais su quoi écrire d'après les images ou thèmes que l'on nous proposait. L'écriture n'est pas si facile, les mots sont là ou ne le sont pas, et lorsqu'ils ne le sont pas, ce n'est pas la peine d'insister.
    Bonne soirée, Célestine. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Françoise... je trouve que tu te débrouilles très bien avec ce défi.
      Je ne parlais pas de cette absence de mots-là. Mais d'une autre, plus terrible, que l'on appelle le silence. Celui qui s'installe quand le dialogue est coupé.
      Bises célestes. J'ai semé des étoiles pour toi dans le billet de lundi.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Merci pour les étoiles, je les ai suivies et ce que je pensais s'est avéré : oui, tu es une fée... (sourire)
      Les mots que l'on attend et qui ne viennent pas, le silence qui s'installe, oui, c'est cruel. J'ai connu une personne qui savait très bien jouer avec...
      Bises, Célestine.

      Supprimer
    3. Chaque être humain se bat avec ses difficultés... Et c'est le choc de deux difficultés qui est souvent difficile...
      Bises, chère Franoise, merci pour ton écoute.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Françoise, oups, la cédille s'est fait la malle avec le C...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Les mots me manquent ! bonne soirée à toi belles châsses...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tn n'es pas le seul apparemment...
      mais tout finit par s'arranger, ne t'inquiète pas !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Oh la la, comme tout cela me parle…
    Ça réveille tellement de choses que j'en ai des frissons et ne saurai en dire davantage.

    Quant au silence, en effet, "c'est pire encore".

    Bises délicates

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le grand drame de la communication en quelques lignes...
      Si bien résumées par Bernard Werber
      "Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre."
      Un travail de fourmi, quoi !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je garde toujours cette phrase dans un coin de ma tête. Elle resurgit de temps en temps, quand je vois des gens "monter dans les tours" alors que manifestement leur échange ne coïncide pas, n'est pas en phase.

      J'avais oublié qu'elle était de Werber

      Supprimer
    3. On a les mêmes valeurs...
      Faudrait que j'y pense avant de monter dans les tours moi-même...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. C'est terrible parfois, oui...
    Ca me rappelle cet épisode de naguère avec la Dame de mes pensées qui m'avait demandé un temps de suspension et qui, lisant mes esseumeuss en diagonale, attendait que je me manifeste alors qu'elle m'avait remercié de lui avoir écrit: "Si tu veux, je te laisse le soin d'appeler quand tu le souhaiteras ?"
    J'attends encore ! :oDDD

    ...'fin moi... Jdirien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon, elle est comme ça, la dame de tes pensées ? C'est sûr que si elle apprend que tu penses qu'elle lit tes messages en diagonale, elle va être triste...
      Personnellement, rien de tout ça. Juste une conversation un peu "musclée" avec mon frangin et j'attends toujours qu'il s'excuse...Ah le noeud gordien familial...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. ...c'est l'impression que j'avais alors, mais j'ai pu me tromper, tu sais combien de mal j'ai à être génial tout le temps !
      Et du coup, la citation de Bernard Werber tombe à pic pour me permettre de me rattraper aux branches !
      Parce qu'entre nous, si jamais elle me lit, aïaïaïeuuuuh !
      On peut pas faire comme si j'étais pas v'nu ? ;o)))))

      Supprimer
    3. M'est avis que c'est si c'est une vraie femme, elle a toutes les options...y compris la faculté de pardonner.
      Je me trompe ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Waowww, c'est comme ça les vrais femmes ? Alors je suis persuadé qu'elle en est, parole de Jdissa !

      Supprimer
    5. ...et je confirme, j'ai bien regardé de près, elle a toutes les options, chassis de compèt', moteur turbocompressé, phares à iode qui éblouissent comme j'te dis pas, pare-chocs à l'arrière, airbags à l'avant étouétou !

      :o)))))

      Supprimer
    6. T'es complètement parti, là ! :-)

      Supprimer
  5. Que les mots reviennent pour le meilleur!
    Bise attentive Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, les mots reviendront...ils reviennent toujours.
      Ça fait partie des grandes joies de la communication...
      Merci Mart
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Sans vouloir paraître trop défaitiste, et éclairé par ma propre expérience, je ne suis pas sûr que les mots reviennent toujours…

      Mais "presque toujours", ça me va ;)

      Supprimer
    3. Je me suis mal exprimée, Pierre (cf Werber...)
      Je voulais dire dans le cas présent (avec mon frérot)...
      Mais je suis d'accord que mon cas n'est pas une généralité...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Hé hé, comme ça on à la démo (cf. Werber)

      En tout cas, là j'ai tout compris (enfin, je crois…)

      Supprimer
    5. Hi hi ! pas simple hein...mais on y arrive !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Pour la tisane des trois chapeaux, c'est un copain de Tramelan qui me l'a donnée, c'est même étonnant que notre docte helvète ne te l'ait jamais transmise !
    Il te faut le jus d'un citron, le jus d'une orange, des vitamine C et D, du miel et 1/4 de litre de rhum. Si t'as pas de rhum, tu peux mettre du calva, mais ça manque de fruité... Tu peux ajouter un peu de cannelle si tu aimes, ça mange pas de pain. Tu mélanges, tu touilles à feu doux, tu bois quand ça frissonne et tu te couche avec un gros édredon après avoir posé un chapeau au pied de ton lit. Et tu surveilles le chapeau. Quand tu en vois trois, c'est qu tu es en passe d'être guérie. Si rien ne s'est produit après cinq minutes, tu recommences depuis le bédut...
    J'espère que tu as tout ça chez toi. Tu nous dira ?

    ...pasque moi, Jdirien... 8o)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ jdissamécépasd'moi
      Là, tu as piqué le principe à Bérurier. Lui c'était le grog ordinaire, mais plus efficace car il suffisait de deux chapeaux... :-D
      @ Céleste
      Une tisane de sauge officinale (Salvia officinalis) et tu es d'attaque.
      Ti bacio

      Supprimer
    2. Oui, Caro, j'ai fait du thym (j'avais pas de sauge...)
      Tu es témoin que Jdissa a voulu me saoûler, hein ?
      baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Aïe, j'ai oublié l'eau ! Faut un peu d'eau pour alonger, tsss !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pfffiou ! c'est compliqué c'te recette !
      Et en plus, je suis pas sûre que ça soigne ma rhino-pharyngite...par contre ça va m'ajouter une bonne migraine, voire une graine entière... :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Jdissa, qu'est r'venu21 octobre 2015 à 23:21

      Tsss, pôv' 'tite chose, c'était fragile ça !...
      Hé, y'a pas un microbe qui résiste, hein !
      Y'en a même des entiers qui s'en remettent pas, c'est dire l'efficacité !
      Maintenant, si tu fais pas confiance aux médecines douces !...

      Supprimer
    3. Ça tue les enfants qui ont des vers, comme disait ma grand-mère ? ^^

      Supprimer
  8. Hé, faut que j'aille dormir moi, le chapeau commence à bouger !

    RépondreSupprimer
  9. Râââh ,j'ai oublié un "s" à "...tu te coucheS"... là-haut à 23h12, cinquième ligne, tsssssssss !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, oui il vaut mieux que tu ailles dormir là !
      ^^

      Supprimer
  10. Jdissa, en pleine forme21 octobre 2015 à 23:27

    Bon, j'ai vérifié la r'cette, quand même, c'est impérial, zuis pus balade !
    Bon, vémcouché !
    Chteufé un Rôboudou sulné !

    RépondreSupprimer
  11. Les mots que l'on attend mettent souvent du temps à venir. Pas toujours à cause d'un refus, mais assez souvent parce qu'ils n'arrivent pas bien ordonnés, que ce ne sont pas les bons, que dit ainsi elle comprendra pas... et que parfois il y a la grosse interrogation de savoir, après avoir merdé, jusqu'où il sera nécessaire de s'aplatir, parce que l'orgueil.... heu non, la fierté.... heu non, l'honneur à coeur reste toujours un peu présent.

    C'est tout de même pas une vie d'être retraité.... devoir attendre jusqu'à 01h30 pour avoir le temps de te visiter...

    Autrement il y a une autre absence de mot qui ne dérange pas, bien au contraire; C'est lorsqu'on est tellement bien connecté avec "l'autre" qu'ils deviennent inutiles pour communiquer. C'est jouissif de voir ses propres mots dans les yeux de "l'autre".
    Ti bacio forte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord, la prochaine fois qu'on mange ensemble, je te regarde, je parle pas, et tu essaie de deviner tout ce que je ne dis pas...
      On va se marrer ! hi hi! mais bon, ce sera à la saint Glinglin, sûrement...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Vois-tu, Blutchy, comme elle est not' carissima, à se plaindre de devoir attendre la Saint-Glinglin pour dîner avec toi ?
      Et si y'en avait pas, de Saint-Glinglin, hein ,j'te l'demande ? Alors vieux motard que jamais, non ?
      A mon avis, ça doit être une grosse gourmande de la vie, not' carissimma !
      Un peu fragile, il est vrai. As-tu vu, mon Blutchy, l'effet du thym sur ses facultés intellectuelles à deux heurs du matin ? Elle en oublie le "s" à "...tu essaieS..." ! Tssss, c'est fragile ces p'tites choses-là !

      A ce propos, je confirme que la tisane m'a été décrite par un gars de Tramelan, au siècle dernier, même que Béru l'était p'têt' bin pas encore né ! Et contrairement à ce que tu sembles penser, le troisième chapeau confirme l'extrême efficacité de la potion. Après, si t'aimes pas, tu peux toujours essayer l'huile de foie de morue !

      Ceci étant, je confirme ce que tu écris, mon Blutchy: il m'est arrivé de communiquer comme tu le décris avec la Dame de mes pensées, sans rien dire... En même temps, on aurait pas pu (veuillez détourner les yeux mademoiselle Célestine): on avait la bouche pleine !
      ;oDDD

      ...'fin moi, hein... Jdirien !...

      Supprimer
    3. @ Jdissa.
      Pour être clair, c'est Céleste qui craint de devoir attendre la St Glin-Glin, parce que je suis un retraité normalisé par quelques années de pratique, donc sur-occupé et définitivement fâché avec les agendas.
      Mais quelques choses me dit que cette St Glin-Glin risque d'arriver plus vite que prévu....

      Tu n'as pas idée de l'effet que peut faire une tisane de thym. Ca te décape les canaux de ventilation aussi efficacement qu'un karcher, alors il y a forcément des effets secondaires.


      Ton gars de Tramelan est donc un lecteur assidu des oeuvres de Frédéric Dard qui avait écrit ça il y a une bonne quarantaine d'années.

      Quant à la Dame de tes pensées, je n'ai pas été voir dans le champ de luzerne de quelle manière vous occupez vos loisirs.....

      Supprimer
  12. Parfois un seul mot suffit à annuler les autres....encore faut-il le dire...et le penser.

    RépondreSupprimer
  13. Se laisser submerger par l'absence de mots .... une belle image.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est celle qui m'est venue...
      Une noyade...des parois lisses auxquelles on s'accroche
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Je préfère le mouchoir pâle à la tempête...
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entre la peste et le choléra...
      Sinon, moi je préfère les explications saines et les réconciliations...
      Mais je suis une extra terrestre, dans ce mone de brutes où il faut souffrir et souffrir encore.
      Comme si on avait besoin de ça !
      Bisous douce Emilie
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Les mots sont des vibrations.......Il est important de bien les choisir....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison. Est-ce parce que je suis musicienne que j'y suis si sensible ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Marcher dans la nature favorise l’inspiration ...les mots arriveront de nouveau à foison !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait ce n'était pas un billet sur le manque d'inspiration, mais sur la difficluté de renouer le dialogue.
      Bises étoilées
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer