dimanche 16 août 2015

Comme si vous l’aviez vécu avec quelqu’un d’autre, mais qui ?


Tu sais, j’aurais aimé vivre cette journée avec toi. L’aube triomphait sur les cimes des aulnes, et la piscine glougloutait de joie fébrile, chatouillée par les oiseaux venus s’y baigner. Le matin on aurait lu Hosseini au soleil. Tu aurais adoré déguster des moules au curry dans cette gargote sous l’ombre frémissante des platanes. On serait rentrés à pied par le parc, se jeter dans le hamac pour une sieste digestive. Tu aurais senti le vent te bercer, et puis on aurait parlé et ri jusqu’à la nuit tombée en mangeant des scones et du thé aux amandes. Alors je t’aurais montré Capella, à l’Est, sur les montagnes. Et tu aurais souri.




104/366

17 commentaires:

  1. ah Célestine! si j'avais été cette personne que tu appelles "TU" ... oui, j'aurais aimé tout ça.!
    Et je me serais sentie mieux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela aurait pu être toi, Coum.
      Te faire sourire, oui ça m'aurait plu...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. J'ai tout de suite compris que le texte ne m'était pas destiné. Me baigner, moi, quelle drôle d'idée !
      Mais je souris quand même, rien qu'en te lisant.

      Supprimer
    3. Oui j'ai cru comprendre que tu étais soluble dans l'eau...
      Mais où as-tu lu qu'on se serait baignés ? ce sont les oiseaux qui se baignent.
      Remarque, tu es un drôle d'oiseau toi alors...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Normal : rien qu'en lisant le mot baigner, je me vois déjà dans l'eau et un frémissement d'horreur me saisit, j'en perds même le sens du texte. C'est grave Docteur ?

      Supprimer
    5. Je comprends pourquoi tu habites dans le Nord du Nord...
      Ici, si tu ne te baignes pas, l'été, tu meurs desséché comme un hareng saur.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. Dans le nord du Nord, on ne laisse pas au hareng le temps de devenir saur, on le mange bien gras, sous forme de maatje ;-)
      http://www.lebancdessaveurs.be/files/pdf/qu_est_ce_qu_un_maatje.pdf

      Supprimer
    7. Le choc des cultures, c'est quelque chose !
      ^^

      Supprimer
    8. Célestine une fine bulle de Champagne à déguster dans une flûte de cristal...

      Supprimer
    9. Mon programme te chaut, donc, même sans champagne ?
      ^^

      Supprimer
  2. Là-haut, entre vous et Capella, ne vites-vous pas passer un étrange équipage, un char précédée d'une nuée d'oies sauvages ? L'homme qui le conduisait avait le visage sombre. Il semblait jaloux....allez savoir pourquoi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'aurait-il pas préféré regarder Capella d'en-bas, avec elle ?
      mais il aurait fallu trouver un parking pour garer les oies. :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Ben tiens! Je voudrais bien savoir qui ne voudrait pas être le "TU" en question. Qu'il se dénonce... s'il existe.
    Baci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un billet "multi-pack"...
      ^^
      Baci caro

      Supprimer
  4. Tu sais, j'aurai aimé vivre cette journée avec toi...
    Bises chère Miss W.

    RépondreSupprimer
  5. Quel joli texte, mais il m'a rendu un peu triste. Parce qu'une fois j'ai écris un texte de cette façon à quelqu'un qui avait disparu, et ça m'a fait du bien quand même.
    Bonne soirée, bises

    RépondreSupprimer