samedi 19 septembre 2015

Pensée philosophique profonde

 En rentrant à bicyclette de chez mon amie Olga Laxie, je me suis aperçue que l’automne arrivait, subrepticement.  On le sent à des signes ténus, une légère fraîcheur vespérale, la nuit qui tombe beaucoup plus vite.
Je n’ai pu m’empêcher de lever les yeux vers mon cher ciel piqueté de diamants. J'ai regardé Arcturus et Cassiopée.
J’ai repensé à la phrase de Pascal : « Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie » Je ne suis pas d’accord avec lui. Moi, c’est l’infernal  vacarme de la guerre et de la connerie humaine qui m’effraie. Le calme infini des étoiles, lui, m’apaise.



138/366

21 commentaires:

  1. Lorsque on sait que l'espace intersidéral contient l'étoile Celestine, comment pourrais-je échapper à une forme de sérénité...
    Ti bacio Sorellita

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gulp ! Pas de mots... ^^
      Baci.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Tout à fait d'accord. Les notions d'infini et d'éternité sous-jacent pour chacun un vrai rôle modeste et limité, comme la certitude de la mort qui personnellement, me rassure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que l'immortalité a quelque chose de flippant...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. C'est très long, surtout sur la fin... W.A.

      Supprimer
  3. J'ai une pensée philosophique ce soir, dormir tout mon soûl ! Car après "lire", il faut dormir et rêver : ces trois grandes jouissances de la vie consistent à s'absenter de la vie. Et ce n'est pas moi qui le dit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu as dormi comme tu le voulais, bercé par ma pensée phisophique profonde (mouarf !)
      Ce n'est pas toi qui le dis ? C'est qui alors ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. C'était Marie Valyère dans ces Nuances Morales.j'ai cliqué sur Mr google

      Supprimer
    3. Ah merci, je ne connaissais pas du tout...
      On en apprend tous les jours, comme disait ma grand mère à quatre vingt dix ans...

      Supprimer
  4. Quand on voit le genre de pari que faisait ce janséniste, on comprend qu'un rien lui faisait peur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un pusillanime, ce Pascal...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Le silence est parfois impressionnant quand on vit en ville

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, celui qui n'est pas habitué au silence de la campagne risque d'angoisser !
      Mais il paraît qu'il y a des applications avec le bruit de la rue et des embouteillages pour ceux qui n'arrivent pas à s'endormir autrement..^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. C'est pas assez il m'en faut une piste de décollage !
      Je me demandais en l'écrivant pourquoi je pensais à une piste... en fait dans ma nuit blanche j'ai regardé un film à propos de Howard Hughes.

      Supprimer
    3. Je ne savais pas que Howard Hugues était aviateur...je le connaissais uniquement comme réalisateur de westerns...Merci d'enrichir ma culture, JC !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Je préfère les étoiles du guide Michelin.. Bon je sors ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien aussi...
      ☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

      Supprimer
  7. Et en ce moment, il y a de quoi se réfugier sous une table basse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est clair ! J'aime bien l'expression...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer