lundi 7 septembre 2015

Affaire de choix

"Tout dans la vie est affaire de choix, finalement, ça commence par la tétine ou le téton, ça se termine par le chêne ou le sapin, et puis d’ici à là, de sa naissance à sa mort, l’homme est en permanence confronté à des choix.
Mais que choisir ?
Je suis dubitatif. Eh ! C’est pas cochon, dubitatif. C’est en un seul mot, hein, dubitatif. Cà veut pas dire : éjaculateur précoce. Ca veut dire que je suis dans le doute, voilà. Je suis dans le doute. Tiens ! Le doute m’habite."

Ce soir je cite Desprosges. C'est mon choix. Et puis personne n'en a jamais aussi bien parlé que lui.



126/366

27 commentaires:

  1. Éjaculateur précoce c'est quand la colle se barre avant que t'aies ouvert le tube ?
    À faire le choix on passe à côté parfois.
    Là-bas on en est au massage, ici on est dubitatif. Ah le soleil fait rêver. :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que j'aime, c'est ta poésie, Choupi !
      Mais tu me lis des deux côtés, ça c'est bien.
      ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Mais j'aime te découvrir des 2 côtés maitresse.

      Supprimer
  2. En fait le choix téton ou tétine ça n'est pas l'interessé qui choisit on lui impose l'un ou l'autre et kif kif pour chêne ou sapin, ça n'est pas lui non lus qui choisira !!
    Allez tu as le choix : bise ou pas ? ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas faux : il était optimiste Desproges, en laissant supposer qu'on a le choix...
      remarque je n'ai pas mis le sketch in extenso
      Je te recopie la partie qui manque après "mais que choisir" ...

      Mais que choisir ?
      Fromage ou dessert ? La bourse ou la vie ? La cigale ou la fourmi ? Le sabre ou le goupillon ? Jacob ou Combaluzier ? Labourage de crâne ou pâturage de dents ? La gauche ou Mitterrand ? Un baril de merde, ou deux barils d’une lessive ordinaire ? Eh bien, je ne sais pas.


      Mitterrand pourra être avantageusement remplacé par François H.

      :-D

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Alors là, tu vois mon bon Andy, bise ou pas, je laisse pas le choix ! :o)))))
      C'est d'ailleurs ce qui m'est arrivé sur la quai de la gare au terme de ma première rencontre avec la Dame de mes pensées. Timide tout au long de la journée, en cet ultime moment un grain de folie m'est monté au cerveau, et, rougissant comme le collégien que je ne suis plus depuis quelques années et me haussant sur la point des pied (la Dame de mes pensées est une grand personne !), j'ai subrepticement déposé un baiser furtif sur ses lèvres.. Pfiouuuu...

      "Le jeu dut plaire à l'ingénue (euh, l'est-elle en fait, je sais pas !)
      Car, par la suite souvent,
      Ell' me fit cadeau de sa venue
      Pour y passer de doux moments..."

      Ouais, je sais, c'est un peu bancal, mais en même temps c'est la première fois que j'essaye de poèter, alors j'ai pris une référence en béton en essayant de l'adapter à ma réalité. J'ai encore des progrès à faire, mais "l'important n'est pas le but, mais le chemin", et "Les voyages les plus longs commencent par un pas", n'est-ce pas ?

      ...'fin tu vois bien, moi... Jdirien...

      Supprimer

    3. Joli !
      Et comme disait le poète de Toulouse, il ne faut pas poéter plus haut que son Q.
      :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Non en fait, Guy Bedos, en hommage au poète de Toulouse le grand Claude Nougaro

      "Le poète

      Je suis poète. La poésie n'est pas un métier pour moi
      C'est une profession. De foi.
      J'ai foi en moi
      Et comme je bois
      J'ai foi dans mon foie.
      J'aime les femmes
      J'aime LA FEMME
      L'homme singulier que je suis et la femme plurielle
      Qui me hèle
      Sont l'irremplaçable thème
      Qui rime avec je t'aime
      Contrairement à Charles Baudelaire
      Mon frère
      Mes ailes de géant n'entravent nullement ma démarche
      Car il y a beau temps que j'ai renoncé à l'atterrissage
      Le septième ciel est mon royaume

      Poète, je vis, poète, je meurs
      Mais comme l'affirme l'ironique littérateur
      N'en jetez plus
      Il ne faut pas poéter plus haut que son cul.

      Supprimer
  3. Et puis toute ta vie on te demandera de choisir entre la carotte et le bâton... Évidemment, tu choisis la carotte. Tu flaires bien le piège mais tu supputes que l'autre commencera par le petit bout et que tu te feras avoir progressivement, que tu auras le temps d'en prendre l'habitude ?

    Ben non, l'autre arrive avec une énorme carotte OGM de 10,5 kg et t'attaque par le gros bout d:-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si ça se trouve, on n'a même pas le temps d'attraper la vaseline...
      Toute correspondance avec la dernière phrase du commentaire ci-dessus ne saurait être que fortuite et involontaire...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Rhôôô, Mademoiselle Célestine !

      Supprimer
  4. dubitatif ? J'ai dû te relire à haute voix ;-) Bon la journée a été fatigante et je n'ai plus les neurones de mes 20 ans. Ni beaucoup d'autres choses d'ailleurs... A cette époque, j'avais l'embarras du choix, maintenant, comme le copain de Coluche, je n'ai plus que l'embarras ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux un petit massage ? C'est tendance...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Toi, tu cherches des verges pour te faire battre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore cette expression...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ah merde alors, j'ai toujours cru que ça servait à autre chose...
      Baci

      Supprimer
    3. Ce sont les pisse-vinaigre qui lui ont donné ce sens négatif...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. L'ultime choix te tout individu est encore de choisir un dernier ver dans le nez ou une ultime cuite...
    Baci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une dernière libation, une ultime érection, une dernière audition...
      ça me rappelle quelque chose...ou quelqu'un !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Sans rire, tu te rappelles plus ?

      Supprimer
    3. Dis Cara mia, l'émoticone n'aurait certainement pas échappé à la sagacité de Georges....
      Ti bacio

      Supprimer
    4. Ce sont des heures où les emoticones n'arrivent plus au cerveau...
      Buona notte caro
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Que la paresse soit un des péchés capitaux nous fait douter des six autres. (Robert Sabatier)
    J'aime bien cette citation ! L'embêtant, c'est qu'à l'heure où j'écris ce commentaire, je ne me souviens plus de la liste des 6 autres ! :D Je ne vais pas gâcher ma soirée avec ça, je choisis sans l'ombre d'un doute, de passer à la lecture d'un autre des adeptes de ces exercices "stylés" :D Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien raison, Marie-Jo
      Personnellement, je préfère les pêchés capiteux, ce sont les meilleurs !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer