samedi 23 mai 2015

Hitchcock en aurait fait un film


J’en avais des sueurs froides, j'étais sans aucune force, je me suis dit que je n’allais pas ainsi laisser s’installer la psychose dès le matin, alors que les oiseaux chantaient divinement dans les grands aulnes frémissants du parc. J’aurais bien crié, comme les haltérophiles russes, mais ici, le matin, c’est la loi du silence, les voisins n’aiment pas être dérangés. Après ce sont les regards ironiques pleins de soupçons sur un éventuel complot de famille, ou sur les joies matrimoniales… Alors j’ai mis mes mains en étau, et j’ai fini par l’ouvrir, ce putain de pot de confiture…


19/366

18 commentaires:

  1. Une révolte des pots de confiture ! On est à l'abri de rien ! Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Hi hi ! l'écrire m'a bien amusée, en tous cas...
    As-tu relevé la filmographie du maître du suspense au moins ?
    Combien de titres à ton avis ?
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  3. Il connaît pas Raopul le pot de confiotes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'un autre côté, ça peut faire tache de vouloir dynamiter, éparpiller et ventiler de la confiture; et si elle est à la fraise, elle pourrait vite passer pour psychopates...

      Supprimer
  4. Mouhaha!La revanche du pot de confiture! Trop drôle!
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parfois hargneux, un pot de confiture ou de cornichons...ça résiste à toute bonne volonté !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Waouh... Nous avons eu la même idée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon ? Toi aussi tu t'es battue avec un pot de confiture ? ;-) alors ça c'est extraordinaire !
      ¸¸.•*¨*• ☆


      Supprimer
    2. Non :D avec la filmographie du Monsieur :D

      Supprimer
    3. Aah oui, bien évidemment, suis-je bête !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. En regardant par le fenêtre sur cour, je n'en suis pas arrivé au numéro 17, mais j'en ai neuf. Si ce n'est pas juste, tu peux me mettre la main au collet, je n'aurais pas pour autant la mort aux trousses car j'ai le grasnd alibi d'être l'homme qui en savait trop. Je suis de toutes façons jeune et innocent donc je ne peux qu'être un faux coupable.
    Ah que voilà, le rideau déchiré qui voilais un jardin des plaisirs.

    Bons baisers de partout

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bons baisers de partout, me fait penser qu'il y avait une certaine ressemblance entre Hitchcock et Pierre Dac! En tous cas, avec notre petit jeu, on peut dire que le passé ne meurt pas !
      Molto baci

      Supprimer
    2. T'as pas dit: Avec 9 titres, j'ai tout juste?
      Et puis, je t'en ai rajouté combien?
      Ti bacio

      Supprimer
    3. Tu vois, quand tu veux !

      Il me semblait bien te savoir une grosse gourmande des petits plaisirs de la vie !
      ;oDDD

      Supprimer
    4. Bon comme nous avons fait le décompte en direct, Blutchy, je ne reviendrai pas sur notre match nul 10 partout !

      Sweet Angel...si j'avais eu des bras forts et dévoués pour ouvrir mon pot de confiote de cerises, il n'y aurait pas eu de texte. Mais j'aurais bien aimé ne pas me démonter le poignet...
      Kiss céleste

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. Une "hitchcokienne" pleine de films en tête. heureusement que tu n'avais pas la mort aux troussses

      Supprimer
    6. Non moi ce serait plutôt " vertigo" .... ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer